La balle est dans le camp du PS et de la N-VA. Les informateurs royaux Didier Reynders et Johan Vande Lanotte ont mis fin à leur mission ce lundi. Ils ont remis au Roi un rapport jetant les bases d'une future discussion entre six formations politiques au fédéral.

Les deux plus grands partis du nord et du sud du pays doivent désormais prendre leurs responsabilités et mener plus loin les contacts en vue de trouver une future majorité. Logiquement, dans ce but, le Palais a désigné mardi un nouveau duo au sein de ces deux partis. Rudy Demotte (PS) et Geert Bourgeois (N-VA) ont ainsi été nommés préformateurs par le roi Philippe. Ils examineront "les bases concrètes en vue de la formation d'un gouvernement fédéral autour de leur parti respectif, et ceci avec les quatre autres partis impliqués dans les discussions", soit le MR, le CD&V, l'Open Vld et le sp.a. Ils feront rapport au Roi le lundi 4 novembre, ce qui leur laisse moins d'un mois pour tenter de déminer un terrain qui apparait d'emblée difficile.

Plusieurs noms avaient été cités pour remplir cette délicate mission diplomatique. Mais comme nous vous l'informions déjà lundi, c'est Rudy Demotte, l'ancien ministre-Président wallon et de la Fédération Wallonie-Bruxelles, qui va remplir ce rôle pour le PS. Il est parfait bilingue et a été pendant plusieurs années ministre fédéral. Discret, il a un profil très pragmatique.

Du côté de la N-VA, c'est Geert Bourgeois, la figure paternelle des nationalistes flamands, qui va occuper cette fonction. L'ancien ministre-Président flamand a déjà une longue carrière derrière lui et elle lui a conféré une certaine sagesse politique qui sera bien utile pour la suite...

Rudy Demotte et Geert Bourgeois devront poursuivre le travail de Didier Reynders et de Johan Vande Lanotte pour, finalement, aboutir à de véritables négociations gouvernementales. On en est encore loin.... Toutefois, plusieurs personnalités pollitiques de premier plan estiment qu'un nouveau gouvernement reste possible pour la fin de cette année.