La refédéralisation évoquée récemment par des élus libéraux est "un faux débat" affirme lundi le président de la Chambre Siegfried Bracke (N-VA) dans un entretien accordé au quotidien Le Soir. Constatant que les services attachés au Commerce extérieur des différentes régions "fonctionnent bien", M. Bracke ne voit pas "pourquoi il faudrait refédéraliser la compétence, personne ne le veut du reste."

Dans les sorties libérales en faveur de la recentralisation, il relève toutefois "un élément positif": "Ceux qui sont intervenus en faveur de la refédéralisation disent vouloir rechercher 'plus d'efficacité'... Et ça, c'est fondamental", selon le nationaliste.

A la différence que son parti veut tendre à plus d'efficacité par le confédéralisme. "Cela signifie aussi qu'il faut coopérer, se rencontrer, travailler ensemble, cela implique de la solidarité entre les entités, entre les Régions, là encore dans un but d'efficacité", pointe-t-il.

Le président de la Chambre confirme en outre qu'il faudra une déclaration de révision "large" de la Constitution avant la fin de la législature, comprenant aussi l'article 195 (permettant la révision de toutes les dispositions constitutionnelles, ndlr).