Hier/lundi, la société de transport en commun régional a décidé de ne pas faire appel de cette décision. "A titre personnel, impossible de cautionner ce qui est en train de se passer. J'espère que mon parti fera preuve de courage. Pour moi, c'est clair, s'il n'y a pas de recours, cette majorité se passera de moi. Ce qui devrait être un soulagement pour certains..." , a tweeté ce mardi Christophe Magdalijns.


Selon la Stib, un des deux commissaires du gouvernement - NDLR: le commissaire Open Vld, selon une source bien informée - s'est réservé le droit de suspendre dans les quatre jours la décision de ne pas faire appel, renvoyant dès lors le dossier sur la table du gouvernement bruxellois.