Tous les montants cités dans la presse étaient exacts, a répondu jeudi soir aux députés de la commission d'enquête André Gilles, président de Publifin et Nethys ainsi que du collège provincial de Liège, et administrateur dans plusieurs sociétés privées de la galaxie Publifin.

Le Soir avait révélé début février que M. Gilles gagnait, de par l'accumulation de tous ses mandats, quelque 365.600 euros bruts par an.

Interrogé par le député Olivier Maroy (MR), le témoin n'a pas voulu prononcer ce chiffre mais il l'a confirmé à mi-mots. Ses rémunérations publiques sont connues et déclarées. Il a par ailleurs détaillé celles issues de ses mandats privés. "Publipart: 54.000, Socofe 45.499, Ogeo Fund 10.000 (jetons de présence variables d'une année à l'autre), EDF Luminus 48.000".

"Ce n'est pas de l'argent que j'ai volé. Je me lève tôt et me couche tard, je travaille beaucoup, peut-être trop vu mes soucis de santé. Certaines personnes ne savent pas faire grand-chose, d'autres peuvent organiser leur travail, travailler dur sans beaucoup de loisirs, je n'ai pas le temps de faire du sport - c'est mon tort - et je consacre ma vie à mon boulot, 6 à 7 jours par semaine, 12 à 15 heures par jour, c'est un choix de vie", a commenté André Gilles.