"Après des mois de groupe de travail et plusieurs (longues) séances de négociations, nous sommes enfin parvenus à un accord historique", a indiqué le Syndicat libre de la Fonction publique (SLFP)-Défense dans un communiqué.

La conclusion de cet accord a été confirmée à l'agence Belga par le cabinet de Mme Dedonder (PS).

L'alignement des salaires des militaires sur ceux de la police - plus élevés, dans un contexte de concurrence entre les deux services, à la recherche de milliers de personnes à recruter - fait partie du plan global pour le personnel baptisé "POP" pour People are priority (Les gens sont la priorité) présenté début février par la ministre.

Cet objectif est à atteindre d'ici la fin de la législature, selon Mme Dedonder.

"La prochaine étape à court terme sera la négociation de la traduction de ces principes en textes légaux (arrêté royaux). A ce stade, il n'est pas encore possible de définir clairement 'qui' gagnera 'combien' en plus mais nous savons cependant que l'augmentation sera conséquente pour toutes les catégories", a souligné le SLFP-Défense.

Selon le cabinet de la ministre, le "parcours législatif" de ces textes devrait se terminer avant la fin de l'année.