Il y a quelques années déjà, Hassan Aarab, conseiller CD&V à Deurne, avait fait scandale après avoir publié sur Facebook un message antisémite dans lequel il approuvait les crimes nazis en mettant en cause la politique guerrière d’Israël à Gaza. Aujourd'hui, sept ans plus tard, le politicien semble en être toujours au même stade puisque sur Facebook il vient de répondre à une publication montrant un drapeau israélien avec celui du mouvement nazi.

Très rapidement, le président du CD&V anversois, Jan Braeckmans, a tenu à réagir. "C'est une situation complexe qui suscite des émotions de tous côtés. L'utilisation de symboles nazis n'est pas acceptable et je ne soutiens pas ce qui est apparu sur Facebook. Nous allons maintenant lui parler, puis évaluer et prendre les mesures nécessaires", déclare-t-il à la Gazet van Antwerpen.

Rappelons que la situation reste très tendue à Gaza où un cessez-le-feu entre Israël et le Hamas vient d'entrer en vigueur.