La crise du coronavirus va creuser un trou d'au moins 1,5 milliard d'euros dans les finances wallonnes, avec des recettes en baisse de 600 millions d'euros et des dépenses en hausse de 850 millions, a averti mercredi le ministre wallon du Budget, Jean-Luc Crucke. 

Initialement prévu au printemps, l'ajustement budgétaire, lui, est reporté au mois de juillet. A ces montants, il faudra en outre ajouter le coût des mesures de relance, a précisé le ministre Crucke (MR) en évoquant tout de même des pistes pour atténuer la facture, dont celle de la mobilisation de l'épargne privée sur base volontaire ou encore la diminution des dépenses hors-coronavirus au premier semestre.

L'ajustement budgétaire, initialement prévu en avril, sera quant à lui reporté en juillet, avec un examen par le parlement à la rentrée de septembre.