Le gouvernement wallon va verser dans quelques semaines, une prime de 985 euros bruts à tous les membres du personnel des secteurs des maisons de repos, des centres d'acceuil pour personnes handicapées et pour les centres d'accueil en santé mentale. La ministre wallonne de la santé, Christie Morreale (PS) a précisé que c'est l'ensemble du personnel mobilisé qui toucherait cette prime (personnel soignant, éducateurs, cuisiniers, etc.)

Cette prime sera versée au plus tard en janvier et fait partie des 70 millions d'euros accordés au personnel soignant mobilisé dans cette pandémie.

En parallèle, le gouvernement wallon a également décidé d'accorder 202 millions aux entreprises et indépendants, 36,5 millions pour les ASBL actives dans l'économie et 21 millions pour permettre aux communes de baisser les taxes sur les secteurs impactés.

Les 202 millions sont destinés à 60.000 bénéficiaires potentiels identifiés, soit les entreprises qui sont fermées depuis le 2 novembre. :

  • 2300 € pour entreprise d'un équivalent temps plein
  • 3750 € si 1 à 4 équivalent temps plein
  • 5250 € si entre 5 et 9 équivalent temps plein
  • 6750 € au dela de 10 équivalent temps plein

Une aide de 15000 € sera présente pour les entreprises immatriculées depuis moins de 5 ans et 10.000 € pour les autres. Une prime qui concerne les entreprises actives à l'international (aide pour les déplacements, la mise sur pied de conférences virtuelles à l'international,...) pour un total de deux millions d'euros.

Des mesures, pour un montant total de 10 millions d'euros, sont également prises, jusqu'au 31 mars pour les personnes en difficulté :

  • interdiction des coupures d'énergie
  • Les compteurs à budget peuvent être désactivés sur demande au fournisseur, ou possibilité d'avoir une avance
  • Prise en charge par le fond de l'énergie de 70 % de l'aide hivernale pour les personnes protégées en gaz
  • Subvention de 150 € pour les ménages qui ont compteurs à budget gaz et 50 € pour compteur à budget électricité.

Les primes vélos, pour soutenir la modalité active, pourront bientôt être demandées, avec effet rétroactif jusqu'au 1er juillet.

Un montant de 21 millions d'euros a été débloqué pour permettre des exemptions de taxes communales pour certains secteurs lourdement impactés et avoir une homogénéisation sur l'ensemble du territoire wallon

  • Taxe sur les débits de boisson et terrasses (restaurants et cafés) : 5 millions d'euros
  • Taxes sur les droits de places dans les marchés : 8 millions d'euros
  • Taxes sur les foires : 3,5 millions
  • Taxe sur les chambres d'hôtel : 5 millions d'euros