La stagnation des contaminations et des hospitalisations se confirme en Belgique. Comme l'a souligné Steven Van Gucht, ce vendredi 11 décembre, la situation dans notre pays n'est pas aussi préoccupante que ce qui est observé aux Pays-Bas et en Allemagne. Il ne faut toutefois pas que ce plateau "qui se situe à un niveau trop élevé" perdure. Raison pour laquelle certains experts, comme Marc Van Ranst (KULeuven) et Dirk Devroey (VUB), se sont prononcés en faveur de l'adoption de nouvelles restrictions. "Si la courbe ne change pas drastiquement, nous ne pouvons faire autrement que de mettre en place de nouvelles mesures, qui ressembleront davantage au premier confinement", a estimé le virologue de la KULeuven sur VTM, soulignant que le taux de reproduction du virus (R) était repassé au-dessus de la barre de 1. 

Le Premier ministre, Alexander De Croo (Open Vld), n'a pas souhaité se prononcer sur la nécessité d'implémenter de nouvelles restrictions au sein de la population. Il a rappelé que se tiendra, ce vendredi 18 décembre, un nouveau Comité de concertation, au cours duquel sera discutée l'évolution de la situation épidémiologique. "D'ici là, je n'ai qu'un seul message à adresser aux Belges: nous pouvons tous nous assurer que le taux de reproduction du virus diminue. Et ce, en suivant les règles: gardez vos distances, ne rendez pas visite à des amis et soyez très prudents. Nous ne devons pas attendre pour se remettre en question et adapter nos comportements, a-t-il déclaré au micro de VTM.  

Agir dès maintenant   

Pour le libéral flamand, il est primordial de davantage respecter les règles sanitaires, pour espérer retrouver certaines libertés le plus rapidement possible. "Plus nous nous tenons aux mesures, plus vite nous pourrons les assouplir, a-t-il décrété. Nous devons donc persévérer et ne pas nous laisser distraire." 

Alexander De Croo a également tenu à souligner les résultats obtenus, ces dernières semaines durant lesquelles les chiffres ont chuté très rapidement. "Cela prouve que les sacrifices que nous demandons aux Belges fonctionnent", a conclu le Premier ministre.