Politique belge Les nouvelles notes PS-Écolo sont prêtes à être envoyées aux députés Les députés wallons et de la Fédération Wallonie-Bruxelles vont les recevoir ce week-end.

Les notes pour la Wallonie et la Fédération Wallonie-Bruxelles rédigées par le PS et Écolo cette semaine et qui tiennent désormais compte des commentaires faits par les organisations consultées (une centaine de personnes) la semaine passée sont prêtes. À la sortie du bureau du PS, qui s’est tenu vendredi après-midi, Paul Magnette, le porte-parole de la campagne des socialistes, a confirmé que tous les arbitrages avaient été faits avec les négociateurs écologistes. Le bureau du PS a d’ailleurs marqué, vendredi, son accord sur les deux notes ainsi amendées.

Peu de chances de voir des dissidents

Désormais les textes finalisés vont être envoyés aux 75 députés wallons ainsi qu’aux 19 députés bruxellois qui siègent aussi au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Le week-end sera consacré à l’analyse des propositions par les élus qui ont jusque mardi pour se prononcer. Et puis ? Et puis, gageons que les autres partis signifieront qu’ils ne soutiendront pas ces textes et un nouveau round pourra commencer. Quand ? C’est une inconnue, mais on peut imaginer que le délai de réflexion du PS et d’Écolo ne prendra pas douze semaines. À moins que quelques députés fassent dissidence pour soutenir ces deux textes. Mais ça, au vu de tout ce qui s’est dit jusqu’à présent chez les députés du MR, du CDH et du PTB, on a du mal à l’imaginer.

Qui, alors, sera invité à rejoindre la table des négociations ? À part le MR, on ne voit pas vraiment les deux autres revenir sur leur parole.


Régler Nethys une bonne fois

Au menu. Les nouvelles notes du PS et d’Écolo sont plus riches que les premières. Quelles sont les nouveautés ? Petit tour d’horizon non exhaustif.

Nethys. Cette mesure, sans doute obtenue par Écolo, doit régler le cas du management de Nethys. On évoque même l’envoi d’un commissaire spécial. Il est encore précisé que le quotidien L’Avenir sera sorti du groupe Enodia-Nethys.

Tirage au sort. Les négociateurs envisagent de créer une assemblée du futur, composée de citoyens et d’élus tirés au sort. “Cette assemblée aura pour rôle de délibérer sur des enjeux de long terme, dépassant largement le cadre d’une législature.”

Allocations familiales. Il n’est pas, pour l’heure, question de revoir la réforme des allocations familiales portée par le précédent gouvernement MR-CDH. Cependant, le nouveau système sera évalué.

Gouvernance. Comme annoncé dans la note précédente, le cumul député wallon-bourgmestre ou échevin ou président de CPAS sera interdit à 100 %. 

Par ailleurs, dans le cadre d’un cumul, jusqu’à présent, la rémunération autorisée est équivalente à 150 % de l’indemnité parlementaire. Elle passera à 100 % dans le futur.


VOICI LES LIGNES DIRECTRICES DETAILLEES