Mardi, les présidents de la N-VA et du PS ont reçu les partis écologistes Ecolo-Groen. Dans la soirée, les Verts ont fait comprendre qu'ils ne rejoindraient pas l'attelage en l'état.

Dès lors, les regards se tournent à nouveau vers les libéraux (MR et Open Vld) pour compléter l'attelage actuellement composé des socialistes (PS et sp.a), de la N-VA, du CD&V et du CDH. Ces cinq partis ne disposent que de 69 sièges sur les 150 que compte la Chambre. Il est dès lors indispensable d'élargir les discussions à au moins un parti pour obtenir une coalition disposant d'une majorité simple.

Vendredi dernier, Bart De Wever avait indiqué ne pas vouloir discuter avec le MR, le parti de Georges-Louis Bouchez n'ayant pour seule ambition que de faire capoter les discussions, avait-il accusé.

L'Open Vld avait déjà répondu ne pas vouloir lâcher son homologue francophone en réaffirmant l'unité de la "famille libérale". Ce mercredi, le MR a à son tour rappelé cette unité à l'issue d'un bureau de parti.