Olivier Chastel, tête de liste MR aux prochaines élections communales à Charleroi, estime que les résultats du sondage RTBF-Sud Presse constituent une sentence émise par les personnes sondées, en raison des affaires de ces derniers mois.

«Les chiffres de ce sondage prouvent que, mathématiquement, si le PS ne veut qu'un allié, ce ne peut être que le MR: une alliance avec le cdH ou Ecolo serait trop courte », dit-il encore. L'élu réformateur note que son parti progresse de près d'un tiers par rapport aux résultats des élections communales de l'an 2000, ce qu'il attribue au fait que le MR a mené une véritable politique d'opposition depuis six ans, «alors que les autres partis se sont réveillés il y a quelques mois seulement ».

Pour ce qui concerne le FN, Olivier Chastel note que sa hausse, si importante qu'elle soit, prouve que l'électeur a compris qu'il existait pourtant une autre solution de rechange au PS que l'extrémisme. Il souligne également le fait que, lorsque les personnes sondées désignent un bourgmestre, elles choissent Jacques Van Gompel à raison de 19 pc, Olivier Chastel pour 9 pc et Jean-Claude Van Cauwenberghe pour 4 pc.

Olivier Chastel note encore que, parmi les priorités affichées par ces personnes, figure «le fait d'être dirigé par des mandataires honnêtes et intègres », priorité située au même niveau que les problèmes de sécurité, pour 41 pc des personnes sondées, alors que la propreté figure parmi les priorités de 30 pc des sondés.