Belgique Il aura fallu dix-sept mois, la sortie de la N-VA de la majorité et la tenue des élections pour que le gouvernement honore un engagement pris en décembre 2017 : entamer le rapatriement des enfants belges emmenés par leurs parents ou nés dans l’État islamique et gardés dans des camps kurdes du nord-est de la Syrie.