Non, il n'y aura pas "un tsunami d'interruptions tardives de grossesse" avec la nouvelle loi sur l'IVG

Si le nouveau dispositif légal sur l’interruption volontaire de grossesse (IVG) entre en vigueur, l’avortement pourra se pratiquer en Belgique jusqu’à 18 semaines de grossesse (soit 20 semaines d’aménorrhée ou absence de règles). Certains craignent que les femmes qui se retrouvent enceintes sans l’avoir voulu reportent leur décision au-delà du délai de 12 semaines aujourd’hui toléré par la loi belge.

Non, il n'y aura pas "un tsunami d'interruptions tardives de grossesse" avec la nouvelle loi sur l'IVG
©BELGAIMAGE
Si le nouveau dispositif légal sur l’interruption volontaire de grossesse (IVG) entre en vigueur, l’avortement pourra se pratiquer en Belgique jusqu’à 18 semaines de grossesse (soit 20 semaines d’aménorrhée...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet