Un gynécologue lance un appel aux députés: "On n’a pas mesuré toutes les conséquences d’une extension du délai de l’IVG"

Un gynécologue lance un appel aux députés: "On n’a pas mesuré toutes les conséquences d’une extension du délai de l’IVG"

Le Dr Piquard, responsable du département d’obstétrique au CHR de Namur, lance un appel aux députés. Autoriser une IVG jusqu’à 18 semaines de grossesse impacterait la pratique de dépistage anténatal. La réforme de la loi pourrait cependant être enterrée si le CD&V en fait un enjeu de gouvernement.

Gynécologue au CHR (Centre hospitalier régional) de Namur, le docteur Nicolas Piquard est responsable du département

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet