Un infirmier pour plus de neuf patients, c’est dangereux

La situation s’est améliorée, mais les hôpitaux manquent toujours d’infirmiers, constate le KCE.

Un infirmier pour plus de neuf patients, c’est dangereux
©Bernard Demoulin

La situation s’est améliorée, mais les hôpitaux manquent toujours d’infirmiers, constate le KCE.

Le risque de mortalité diminue dans les hôpitaux quand il y a suffisamment d’infirmiers et que ceux-ci sont bien formés. C’était l’un des enseignements d’une étude

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet