Avec le coronavirus, des femmes se retrouvent enfermées avec leurs bourreaux: "Je n’arrête pas de recevoir des appels concernant des situations dramatiques"

C’est un message parmi d’autres, tout aussi alarmants ou impuissants. L’alerte est parvenue mardi, discrètement, par Facebook à cette association qui vient en aide aux femmes victimes de violences conjugales : “Mon compagnon a tenté de m’étrangler hier. Devant les enfants. Aidez-moi, s’il vous plaît”. La malheureuse n’a pas laissé d’autres informations, par crainte que son agresseur ne tombe sur le message tapé sur le PC familial. En ces temps de confinement, les victimes se retrouvent enfermées avec leurs bourreaux.

Avec le coronavirus, des femmes se retrouvent enfermées avec leurs bourreaux: "Je n’arrête pas de recevoir des appels concernant des situations dramatiques"
© Coralie Cardon
C’est un message parmi d’autres, tout aussi alarmants ou impuissants. L’alerte est parvenue mardi, discrètement, par Facebook à cette association qui vient en aide aux femmes victimes de violences conjugales : “Mon compagnon a tenté de m’étrangler hier. Devant...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet