La famille de Rachel, décédée à 12 ans du coronavirus, a appelé le centre d'urgence pour recevoir une ambulance: leur appel était "incompréhensible"

Ce mardi, la Belgique était sous le choc, après la mort de la petite Rachel, 12 ans, décédée du coronavirus. Ce mardi, Het Nieuwsblad rapporte que sa famille a appelé le centre d'urgence mais que l'appel n'était pas très compréhensible.

La famille de Rachel, décédée à 12 ans du coronavirus, a appelé le centre d'urgence pour recevoir une ambulance: leur appel était "incompréhensible"
©AFP

Ce mardi, la Belgique était sous le choc, après la mort de la petite Rachel, 12 ans, décédée du coronavirus. Ce mardi, Het Nieuwsblad rapporte que sa famille a appelé le centre d'urgence mais que l'appel n'était pas "compréhensible".

D'après nos confrères, le médecin traitant de la famille de Rachel a conseillé, la semaine dernière, à la jeune fille de 12 ans de rester à la maison suite à une maladie. Alors que la jeune fille allait mieux au fil des jours, son état s'est soudainement détérioré à partir de lundi.

C'est alors que sa famille, qui ne possède pas de voiture, a appelé le centre d'urgence afin qu'une ambulance soit envoyée à son domicile pour embarquer l'adolescente au plus vite. Mais dans la panique, l'appel de la famille en détresse n'a pas été compréhensible pour le centre d'urgence. Le correspondant du centre d'urgence n'a pu comprendre l'appel et a tenté de rappeler trois fois la famille de Rachel. Sans succès. Dès lors, aucune ambulance n'a été envoyée chez eux, à Gand. 

En voyant qu'aucun véhicule d'urgence n'arrivait, Rachel a été emmenée à l'hôpital par son voisin. Finalement, elle ne résistera pas et deviendra, tragiquement, la plus jeune victime européenne du coronavirus.

Pointé du doigt, le centre d'urgence a réagi dans les colonnes du Nieuwsblad. Erwin Hertens, le directeur du centre, explique qu'un appel "incompréhensible" avait été adressé au 101. "Les gens étaient clairement paniqués et se sont crié dessus", a déclaré Hertens. "Nous avons réécouté l'enregistrement, et c'était difficile à comprendre."

Une enquête de police est, selon Hertens, ouverte, suite au non-envoi d'un véhicule de secours.