Soutien aux maisons de repos: des centaines de bénévoles répondent à l'appel

belga
Soutien aux maisons de repos: des centaines de bénévoles répondent à l'appel
©afp

La situation étant particulièrement tendue dans les maisons de repos en raison de la pandémie de coronavirus, un appel à volontaires a été lancé dans les trois régions du pays. Plusieurs centaines de personnes se sont déjà manifestées.

Au sud du pays, l'Agence wallonne pour une vie de qualité (Aviq) a récolté plus de 680 inscriptions sur sa plateforme solidaire.aviq.be, a indiqué vendredi sa porte-parole Sarah Lefevre. Il s'agit principalement de personnel soignant (kinés, aides soignants, médecins...), mais 155 personnes sont déterminées comme "autre" dans la base de données. Il s'agit notamment d'assistant sociaux, d'agents de gardiennage, d'enseignants, d'ambulanciers ou encore de techniciens de surface.

L'Aviq indique qu'il est important que les volontaires actualisent leurs disponibilités pour permettre de répartir les bénévoles de manière efficace.

A Bruxelles, l'initiative d'Iriscare mise sur pied il y a quelques semaines a permis de récolter 900 candidatures. "Nous sommes en train de recontacter chaque personne pour savoir si elles sont toujours disponibles et prêtes à aller travailler dans les maisons de repos à Bruxelles", a déclaré le responsable communication Sven Heyndrickx. Jeudi soir, 200 personnes étaient directement mobilisables.

A Bruxelles aussi, la plupart des bénévoles est issu du secteur des soins de santé, même si des profils plus logistiques sont recherchés également.

"La situation est particulièrement difficile dans les maisons de repos", avait souligné vendredi matin Benoît Ramacker, porte-parole du Centre de crise national. Il avait donné rendez-vous sur ces plateformes pour que "cet élan de solidarité" puisse se concrétiser.