Coronavirus en Belgique : 283 décès et 250 admissions à l'hôpital ces dernières 24h

Ce mercredi, le centre national de crise et le SPF Santé publique ont fait le point via une conférence de presse sur l'évolution de l'épidémie de coronavirus en Belgique.

Rédaction

Ce mercredi, le centre national de crise et le SPF Santé publique ont fait le point via une conférence de presse sur l'évolution de l'épidémie de coronavirus en Belgique.

283 décès ont été reportés ces dernières 24h : 214 pour des personnes originaires de Flandre, 32 de Wallonie et 37 de Bruxelles. 103 personnes ont perdu la vie dans les hôpitaux et 179 décès suspects au coronavirus proviennent des maisons de repos. Au total, 4440 personnes ont perdu la vie à cause du COVID-19 depuis le début de la propagation de l'épidémie dans notre royaume.

De plus, 250 nouvelles hospitalisations ont été reportées, ce qui porte le nombre de lits actuellement occupés à 5524 (une diminution de 12 par rapport à ce qui a été communiqué mardi). On constate également que 239 personnes ont pu quitter l’hôpital au cours de ces dernières 24 heures (7107 en tout).

Au total, 1204 patients sont pris en charge aux soins intensifs (une diminution de 22 par rapport à la veille). Parmi eux, 889 personnes sont sous respirateur (diminution de 26 unités).

On dénombre 2454 nouveaux cas détectés (614 viennent de Flandre, 706 de Wallonie et 95 de Bruxelles) par rapport à la veille, ce qui porte à 33573 le nombre total de personnes infectées par le coronavirus.

Plus de 13.434 tests ont été répertoriées au cours des dernières 24 heures pour détecter les personnes positives au coronavirus, a indiqué mercredi matin Emmanuel André, porte-parole interfédéral covid-19. 10.871 ont d'ailleurs été menés dans des maisons de repos et de soins et 2.563 dans le cadre du réseau classique. Au total, 2.454 personnes ont été testées positives, dont 1.837 en maisons de repos (MR) et maisons de repos et de soins (MRS) (sur 10.871 tests). Selon le rapport, le nombre tests en maison de repos communiqué prend en compte les tests effectués depuis le 10 avril.

La hausse du nombre de tests engendre évidemment une hausse du nombre de cas officiellement détectés. Mais cela ne veut pas dire que le nombre de morts va augmenter. Cela permet surtout de préciser le taux de mortalité (nombre de morts par rapport au nombre de cas détectés), dont le pourcentage devrait de la sorte diminuer prochainement puisque le nombre de tests et de cas détectés sont plus importants.

"Il y a un nombre plus important de cas notifiés aujourd'hui. Mais cette augmentation reflète davantage l'effort de tester plus, particulièrement dans les maisons de repos, qu'une augmentation de cas réels dans la communauté", a encore souligné Emmanuel André, porte-parole interfédéral contre le Covid-19.



Note de la rédaction

Les chiffres officiels que nous relayons chaque jour ne sont pas le reflet exact de la situation de la propagation du coronavirus en Belgique. Parce que, dans un premier temps, seules les personnes souffrantes et de retour d'une zone à risques ont été dépistées. Et parce que, désormais, seuls les cas les plus critiques, qui font l'objet d'une hospitalisation, sont testés au Covid-19. Il est évident que le coronavirus est largement plus présent en Belgique que ce que les chiffres du SPF décrivent. Néanmoins, s'agissant du seul état des lieux officiel chiffré d'une situation qui évolue au jour le jour, nous estimons important de continuer à relayer cette information, qui doit toutefois être relativisée.

Sur le même sujet