"Réaction tardive", "Désastre", "Un record qui fait frissonner": la Belgique sous le feu des critiques en Italie

M.R.
"Réaction tardive", "Désastre", "Un record qui fait frissonner": la Belgique sous le feu des critiques en Italie
©BELGA

La Belgique a annoncé la prolongation du confinement dans lequel le pays est plongé depuis un mois. Gardant ses écoles, magasins, restaurants et bars fermés jusqu'au 3 mai minimum, le plat-pays a toutefois vu sa gestion de la crise sanitaire actuelle critiquée en Italie. Le quotidien "La Reppublica" a ainsi fustigé plusieurs aspects des décisions prises par le gouvernement Wilmès. 

Tout d'abord, le média a pointé du doigt la lenteur de la réponse des autorités belges face à l'épidémie de coronavirus. "Le gouvernement a réagi tardivement à l'urgence et a géré la crise dans les maisons de repos de façon désastreuse", a écrit La Reppublica. "Non seulement cela, mais en plus le pays a le deuxième plus grand nombre de décès par millions d'habitants en Europe". Le quotidien a d'ailleurs souligné qu'alors que l'Italie était déjà confinée depuis plusieurs jours, la capitale de l'Europe, elle, vivait encore comme si de rien n'était. 

La Reppublica a également épinglé "un record qui fait frissonner", revenant sur les chiffres de décès dans les maisons de retraite belge. 

Des critiques également en Belgique

En Belgique également, la Première ministre a fait l'objet de vives critiques. Son annonce notamment d'autoriser certaines visites dans les maisons de repos a suscité un tollé ces derniers jours. À un point tel que le gouvernement est finalement revenu sur sa décision.     

Le pays compte désormais pas moins de 5.163 décès liés au coronavirus. Ces dernières 24 heures, 313 personnes sont décédées: 114 à l'hôpital et 199 en maisons de retraite.