A l'auberge des gens de la rue, la vie de galère se met en pause

A cause de la crise sanitaire, l'auberge de jeunsese Jacques Brel, au centre de Bruxelles, a été convertie d'urgence en centre de jour pour les personnes précarisées. Visite.

A l'auberge des gens de la rue, la vie de galère se met en pause
©Olivier Papegnies
Mieke reste cinq bons mètres à l’écart de la file qui s’étire, en respectant les consignes de distanciation physique, devant l’auberge de jeunesse Jacques Brel. Cet hôtel pour jeunes, situé entre les stations de métro Botanique...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet