A quoi ressemblera le dispositif de tracing ? "En fait, le système existe déjà"

Le dispositif n’a pas encore été mis en place mais il fait déjà couler beaucoup d’encre : le tracing (ou tracking), une des mesures annoncées par le Conseil national de sécurité (CNS) en vue de lutter contre la propagation du coronavirus.L’idée de suivre le virus – ou plutôt les personnes infectées – à la trace a été évoquée, suscitant de nombreuses réactions, notamment quant au respect des données privées.

Pour que le dispositif de tracing soit mis en place, un call-center national devra être opérationnel pour assurer le suivi. L’hypothèse de call-centers régionaux est aussi évoquée.
Pour que le dispositif de tracing soit mis en place, un call-center national devra être opérationnel pour assurer le suivi. L’hypothèse de call-centers régionaux est aussi évoquée. ©BELGA
L’idée de suivre le virus – ou plutôt les personnes infectées – à la trace a été évoquée, suscitant de nombreuses réactions, notamment quant au respect des données privées. Mais ce qui a été annoncé par le CNS le 24 avril prendra une tout autre ampleur, puisqu’il s’agit du dispositif qui est déjà d’application pour le suivi...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité