"L’objectif est que l’agriculture urbaine et périurbaine nourrisse Bruxelles à hauteur de 30 %"

Quel avenir pour l'agriculture urbaine ? Quels bénéfices ? La Libre a posé trois questions à Haïssam Jijakli, professeur en agriculture urbaine à Gembloux Agro-Bio Tech/ULiège. 1. Pourquoi développer l’agriculture urbaine ?

"L’objectif est que l’agriculture urbaine et périurbaine nourrisse Bruxelles à hauteur de 30 %"
©Ennio Cameriere

Covid-19, et maintenant ? L’épidémie de coronavirus a mis en lumière les défaillances et les fragilités de nos sociétés. Quels changements pourraient être mis en œuvre sans attendre et pour être opérationnels dans un horizon de cinq ans ? La Libre Belgique réalise

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet