"Le consentement doit être exprimé de manière explicite lors d’un acte sexuel." Sinon, il s’agit d’un viol

La députée CDH Vanessa Matz vient de déposer une proposition de loi qui précise la notion, encore souvent mal comprise.

"Le consentement doit être exprimé de manière explicite lors d’un acte sexuel." Sinon, il s’agit d’un viol
©Shutterstock
"La fille n’a pas dit non, donc ça ne peut pas être un viol." C’est ce que pensent un tiers des Belges de moins de 26 ans, selon les résultats d’un sondage...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité