Les médecins généralistes sont "débordés": "Je ne suis pas sûr que la première ligne puisse tenir longtemps comme ça, surtout si l’épidémie de coronavirus reprend"

Des centres de testing ont dû fermer, faute de matériel disponible.

Les médecins généralistes sont "débordés": "Je ne suis pas sûr que la première ligne puisse tenir longtemps comme ça, surtout si l’épidémie de coronavirus reprend"
© Shutterstock
La pression qui repose sur les épaules des médecins généralistes n’est pas redescendue depuis le début de la crise du coronavirus....

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet