"La configuration de la franc-maçonnerie belge est en train d’évoluer"

Historien des religions et de la laïcité, professeur à l’ULB, Jean-Philippe Schreiber est un spécialiste de la franc-maçonnerie en Belgique. Il commente pour La Libre la décision récente du Grand Orient de Belgique de s'ouvrir aux femmes.

"La configuration de la franc-maçonnerie belge est en train d’évoluer"
©Johanna de Tessieres/JC Guillaume
Le Grand Orient s’est toujours montré progressiste d’un point de vue idéologique. Notamment en soutenant des évolutions en faveur de l’égalité entre les hommes et les femmes. Comment comprendre sa frilosité lorsqu’il s’est agi...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet