Après quarante ans d’existence séparée, les deux ligues belges des droits humains se réunissent dans la même Maison

La Ligue des droits humains et la Liga voor Mensenrechetn emménagent dans un lieu commun à Bruxelles. Avec la Fédération Internationale des droits humains (FIDH), les associations occuperons la Maison des droits humains située dans la commune bruxelloise de Molenbeek. Le bâtiment est une ancienne école en cours de rénovation. Une collecte de fonds a été lancée pour permettre de terminer les travaux au plus vite. “Il reste 55 000 euros à récolter. Ensemble, on peut y arriver”, expliquent Olivia Venet et Kati Verstrepen, présidentes de la LDH et de la Liga.

Olivia Venet et Kati Verstrepen ont le sourire aux lèvres. La présidente de la Ligue des droits humains (LDH) et sa collègue néerlandophone à la tête de la Liga voor Mensenrechten ont beau avoir le visage masqué, l’excitation se lit sur leur visage lorsqu’elles nous accueillent devant une maison qui, de l’extérieur, ne paie pas de mine. À...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet