Notre sondage : un tiers des jeunes adultes conscients d’enfreindre les règles sanitaires

“La Libre” a sondé les Belges sur la façon dont ils abordent la pandémie. De nombreux jeunes adultes se sentent responsables de la propagation du coronavirus.

Notre sondage : un tiers des jeunes adultes conscients d’enfreindre les règles sanitaires
©IPM

Les jeunes adultes font preuve d’une grande lucidité, et ce, malgré des comportements parfois risqués.

Alors que le dernier Comité de concertation n’a pas modifié les mesures qui vont rythmer notre vie jusqu’au mois de février, une certaine lassitude semble avoir gagné les Belges, en particulier les jeunes adultes (18-34 ans). Selon notre sondage, 30 % d’entre eux se disent conscients d’avoir des comportements qui ne sont pas conformes aux règles préconisées par les autorités. Un chiffre supérieur à la moyenne des sondés.

Les résultats des tests de dépistage confirment d’ailleurs que les 25-34 ans ont eu davantage de comportements à risque. En effet, 39 % d’entre eux disent avoir passé un test durant la deuxième vague du virus et parmi ceux-ci, 40 % se sont révélés positifs. Un taux bien plus élevé que pour le reste de la population, à en croire nos répondants.

Responsabilité dans la circulation du virus

Si les plus jeunes (la tranche 18-34 ans) avouent ne pas tous suivre l’ensemble des règles en vigueur pour limiter la circulation du virus, ils se disent toutefois conscients des conséquences de leur comportement. En effet, à la question d’évaluer leur part de responsabilité dans la propagation du virus, 30 % des jeunes adultes répondent se sentir probablement ou certainement responsables. En comparaison, ce chiffre ne s’élève qu’à 18 % pour la tranche d’âge supérieure (36-55 ans), et 4 % au-delà.

Plusieurs raisons peuvent éclairer ce qui semble un paradoxe : le sentiment d’être peu concerné par la maladie, la volonté de profiter des belles années malgré le climat plombant… Des raisons qui semblent l’emporter sur la crainte de transmettre le virus à des proches. Une crainte pourtant partagée par 72 % des jeunes francophones, un chiffre proche de la moyenne générale (69 %).

Malgré cela, ils sont 48 % à indiquer qu’ils ne comptent pas se faire vacciner dans les prochains mois. Un sur trois estime par ailleurs que le vaccin sera inefficace.

Notre sondage : un tiers des jeunes adultes conscients d’enfreindre les règles sanitaires
©IPM

Notre sondage : un tiers des jeunes adultes conscients d’enfreindre les règles sanitaires
©IPM

La fiche technique

Ce sondage, commandé par les journaux La Libre, La Dernière heure et L’Avenir, a été effectué par Dedicated sous la direction de Sacha Dumoulin. La sélection des répondants a été réalisée par Internet dans le respect des quotas sur les principaux critères sociodémographiques (genre, âge…) et répartie de façon représentative entre les provinces de Wallonie et sur les communes de la Région de Bruxelles-Capitale.

L’enquête a été effectuée par Internet du 7 au 14 décembre 2020, sur un échantillon strictement représentatif de 706 Wallons âgés de 18 ans et plus et sur un échantillon strictement représentatif de 298 Bruxellois. La durée moyenne d’administration du questionnaire a été de 10 minutes. L’analyse a ensuite été réalisée sur l’échantillon redressé de ces deux populations.

La marge d’erreur sur l’échantillon total est de ± 3,1.

Sur le même sujet