"On marche sur des œufs": une mesure annoncée par Frank Vandenbroucke lors du Comité de concertation suscite déjà quelques soucis

Les identités des Belges en quarantaine ou devant se faire tester seront transmises directement à la police.

"On marche sur des œufs": une mesure annoncée par Frank Vandenbroucke lors du Comité de concertation suscite déjà quelques soucis
©BELGA
L’annonce a été formulée d’un ton presque martial par Frank Vandenbroucke, à l’issue du dernier Comité de concertation. Au plus tard le 1er avril, la police disposera des données nécessaires pour sanctionner les personnes qui doivent se faire tester mais ne le font pas, de retour d’une zone rouge par exemple. Mais pas uniquement. "Nous avons convenu d’un engagement de résultats", a indiqué le ministre de la Santé. Le ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne a précisé qu’il s’agira de transmettre "directement" à "la...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet