Philippe Devos à propos des mesures : "Il n’y a pas de grand message pour relancer l’adhésion, on peut être honteux côté francophone"

"Plutôt que rajouter une couche, faisons adhérer aux mesures actuelles", pointe Philippe Devos.

Philippe Devos à propos des mesures : "Il n’y a pas de grand message pour relancer l’adhésion, on peut être honteux côté francophone"
Il n’est pas suspect de minimiser la gravité de l’épidémie. Philippe Devos, intensiviste au CHC Liège et président de l’Absym, avait alerté l’opinion publique contre le scénario du pire début...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet