Territoire de vampires, repaire de brigands...: l'histoire d'une commune belge qui a suscité les plus folles rumeurs en raison de sa situation géographique

Entre 1816 et 1919, un territoire de 3,5 km2 situé aujourd’hui sur la commune germanophone de La Calamine reste indivis… Pendant plus d’un siècle, les royaumes de Prusse et des Pays-Bas, puis de Belgique, ne trouvent pas de compromis afin d’attribuer ce triangle de terres contesté… ce qui va laisser place à une expérience politique et sociale unique qui a éveillé les imaginaires autour du monde et continue de susciter de nombreux récits. Dans le cadre de son dossier "Il était une fois", LaLibre.be revient sur cette commune hors du commun.

Territoire de vampires, repaire de brigands...: l'histoire d'une commune belge qui a suscité les plus folles rumeurs en raison de sa situation géographique
©D.R.
France Fouarge
Cette incongruité de l’histoire commence en 1815 avec le Congrès de Vienne : Napoléon vient alors d’être défait et les alliés redessinent les frontières de l’Europe. La Prusse et les Pays-Bas se partagent le nord de cet ancien empire, mais un quiproquo intervient. "Lors du Congrès de Vienne, il y avait un accord général sur le partage des départements de l’Ourthe avec déjà une ligne de démarcation. Deux articles différents...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité