Chaque année, 300 ados délinquants ou en danger sont admis dans une unité de traitement psychiatrique intensif

Mais il est aujourd’hui impossible de déterminer l’offre de soins qui serait nécessaire, indique une étude du KCE.

Chaque année, 300 ados délinquants ou en danger sont admis dans une unité de traitement psychiatrique intensif
©Shutterstock
Comment prendre en charge les adolescents avec un problème psychiatrique qui commettent une infraction ou se trouvent dans une situation...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité