Face à la pandémie, le danger de la "vulnérabilité informationnelle"

Une étude montre le lien entre la façon de s’informer et le respect des mesures sanitaires.

Face à la pandémie, le danger de la "vulnérabilité informationnelle"
©Shutterstock
L’épidémie se double d’une "infodémie" : les informations fausses se propagent plus vite et plus facilement que le virus et elles sont tout aussi dangereuses, posent Grégoire Lits, professeur et chercheur à l’UCLouvain, et son équipe. Les universitaires sont partis du constat qu’avec...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité