Selon une étude, une 3e dose serait bénéfique pour les résidents de centres n'ayant pas eu le Covid

La quantité d'anticorps fabriqués après avoir reçu le vaccin BioNTech/Pfizer étant beaucoup plus élevée chez les personnes ayant eu le Covid avant la vaccination, l'administration d'une troisième dose aux résidents et membres du personnel des centres de soins résidentiels serait bénéfique, affirme mercredi Sciensano sur la base de l'étude PICOV-VAC réalisée en janvier dans deux centres de soins en Belgique.

Selon une étude, une 3e dose serait bénéfique pour les résidents de centres n'ayant pas eu le Covid
©REPORTERS

L'étude a montré que tous les participants, jeunes et vieux, fabriquaient des anticorps contre le coronavirus après l'administration de deux doses du vaccin BioNTech/Pfizer.

Cependant, la quantité d'anticorps après vaccination est plus élevée chez les personnes ayant eu le Covid avant la vaccination. Les résidents des centres n'ayant pas eu le coronavirus avant la vaccination fabriquent eux la quantité d'anticorps la plus faible après deux doses.

Par ailleurs, tant les résidents que le personnel ayant eu le Covid auparavant fabriquent déjà des quantités élevées d'anticorps après une seule dose du vaccin.

Les résultats soulignent l'importance d'administrer deux doses du vaccin BioNTech/Pfizer aux personnes n'ayant pas eu le coronavirus auparavant, relève Sciensano. Ils peuvent également donner lieu à l'administration d'une troisième dose de vaccin aux résidents de centres de soins résidentiels n'ayant pas encore attrapé le Covid.

Les chercheurs rappellent cependant que la quantité d'anticorps, bien que généralement déterminante, n'est pas le seul facteur qui joue un rôle dans le développement de l'immunité.

L'étude a été réalisée par Sciensano, l'ULB, l'Institut de médecine tropicale, l'ULiège et Mensura.

Sur le même sujet