Pour l'ancien patron du Fast, Jürgen Conings n'était pas assez fort mentalement pour rester fugitif: "Il s’est probablement donné la mort dès le début"

L’ex-boss du Fast se réfère au profil psychiatrique de Conings. “Un mort sent après 1 à 2 jours”, selon un médecin légiste.

Pour l'ancien patron du Fast, Jürgen Conings n'était pas assez fort mentalement pour rester fugitif: "Il s’est probablement donné la mort dès le début"
©BELGA
Sébastien Ponciau
Martin Van Steenbrugge, ex-patron du Fast, l’unité fédérale de recherche des fugitifs, n’est pas surpris par le...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet