"Un assouplissement généralisé des mesures en Europe pourrait détériorer la situation"

Le Centre de crise et le SPF Santé publique ont présenté les dernières évolutions de l'épidémie de coronavirus en Belgique.

Les indicateurs de l'épidémie de coronavirus en Belgique sont au vert et continuent de s'améliorer de jour en jour. Ce vendredi, le nombre de nouvelles infections par jour est notamment passé sous la barre des 400 contaminations. Il s'agit du niveau le plus bas depuis l'été dernier.

Yves Van Laethem, porte-parole interfédéral a confirmé cette tendance: "C'est effectivement une bonne nouvelle que nous ne nous lassons pas de vous communiquer chaque semaine."

Les contaminations continuent de diminuer dans tous les groupes d'âge et dans toutes les parties du pays: "Cette dernière semaine, nous avons eu en moyenne 380 nouveaux cas par jour, soit une baisse à nouveau spectaculaire de 44%", précise l'expert. Concernant les hospitalisations, la courbe continue sa décroissance: "Les sept derniers jours, j'ai presque envie de dire qu'il y a eu 'seulement' 29 entrées quotidiennes à l'hôpital. Nous sommes en train de rejoindre les chiffres que nous avons connus durant l'été 2020", affirme-t-il.

Actuellement, 421 personnes sont hospitalisées pour une infection au Covid-19, dont 174 en soins intensifs. C'est à peu près 25% de moins que la semaine précédente. Même tendance poursuivie pour les décès. Nous déplorons 6 décès par jour sur la période étudiée.

Le variant britannique (alpha) sur son déclin

"Le variant alpha commence à être sur son déclin", assure Yves Van Laethem, "il représente encore 71% des nouvelles contaminations, c'est-à-dire environ 10% de moins que la semaine précédente."

La présence des variants bêta (sud-africain) et gamma (brésilien) reste relativement stable avec respectivement 1,2% et 9,7% de cas sur notre territoire: "Le variant delta (indien), est lui cependant en train d'augmenter. La semaine dernière, il représentait 6% des infections et nous sommes maintenant à 15,7% et tout laisse à penser que nous serons à plus de 20% la semaine prochaine", détaille le virologue.

Ceci est confirmé par une publication du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) qui estime que le variant delta constituera 70% des nouvelles infections d'ici le mois d'août et 90% à la fin de ce même mois: "Ce rapport pointe également qu'un assouplissement généralisé des mesures en Europe pourrait entraîner une augmentation significative des contaminations mais également des hospitalisations et des décès", avertit le porte-parole interfédéral. "Toutefois, une 4e vague peut être évitée si un certain nombre de mesures sont respectées et si la couverture vaccinale continue d'augmenter."

L'ECDC atteste par ailleurs de l'efficacité des vaccins contre le coronavirus et sur le variant delta également.


Les tests PCR gratuits

Karine Moykens, la présidente du Comité interfédéral Testing & Tracing, a ensuite pris la parole: "Avec l'arrivée de l'été et les assouplissements des restrictions, les perspectives sont positives. Elles sont évidemment les bienvenues. Cependant, en raison de la circulation et de l'impact des différents variants, les règles continuent de s'appliquer pour ceux qui voyagent à l'étranger ou pour ceux qui en reviennent", explique-t-elle.

Selon le pays dans lequel on souhaite se rendre, différentes conditions d'entrée peuvent s'appliquer et celles-ci sont amenées à être modifiées dès le 1er juillet.

A partir de lundi 28 juin, il sera également possible, pour les résidents belges dès l'âge de 6 ans, d'obtenir deux tests PCR gratuits. Pour ce faire, vous ne devez pas encore avoir eu l'occasion de vous faire entièrement vacciner. Ces tests sont disponibles sur la plateforme suivante: www.masante.belgique.be: "Vous recevrez un code d’activation valable pendant 10 jours que vous pourrez utiliser dans tous les centres de triage et de collecte des tests ou les laboratoires privés et hospitaliers", précise Karine Moykens. "Si vous ne répondez pas aux conditions pour un test gratuit, vous pouvez de la même manière obtenir un code pour un test PCR payant valable, lui, pour 30 jours", conclut-elle.


Sur le même sujet