Faut-il craindre un rebond épidémique cet été ? "Nous sommes au croisement de deux flux différents"

Ce jeudi matin, Yves Van Laethem, porte-parole interfédéral Covid-19, était l'invité de Maxime Binet dans Il faut qu'on parle. L'occasion pour lui de revenir notamment sur le variant Delta et le risque que représentent l'Euro de football et les grands festivals à la fin de l'été.

Faut-il craindre l'augmentation du variant Delta avec le retour des supporters partis soutenir leur équipe nationale de football à l'étranger ? Yves Van Laethem, visiblement amateur de foot, n'est toutefois pas ravi de l'organisation de l'Euro de football. Autant de supporters dans un même stade, pour lui, ce n'était pas une bonne idée. "C'est un réel un défi d'organiser un tel évènement dans le contexte actuel. Beaucoup de gens bougent d'un pays à un autre, et on sait que ça représente un risque." Fallait-il réduire le nombre de supporters dans tous les stades ? "C'est le cas dans certains stades, malheureusement pas partout, mais effectivement c'était préférable", regrette le porte-parole.


Des chercheurs belges ont récemment démontré l'impact des voyages sur la réorganisation des chaînes de transmission à travers l'Europe. De quoi craindre un rebond de l'épidémie cet été ? Yves Van Laethem rappelle que nous ne sommes pas exactement dans la même situation aujourd'hui, mais il y a bel et bien un risque: "Nous sommes au croisement de deux flux différents : un variant dont la présence augmente et le frein donné par la vaccination. J'ai l'impression que ce frein permettra d'éviter l'accident, qu'il est assez résistant. On va toutefois certainement vers une augmentation des cas. Il faut donc qu'on accélère encore la vaccination et qu'on accélère cette deuxième dose. On a d'ailleurs décidé d'accélérer l'AstraZeneca, vu qu'on avait les doses disponibles."


Selon Yves Van Laethem, l'organisation de l'Euro, les départs en vacances et la présence plus importante du variant Delta menacent peut-être d'autres événements. "Au prochain Codeco, il faudra que les politiques décident s'ils passent à la phase suivante du déconfinement. En fonction de la présence du variant Delta, ce ne sera peut-être pas une bonne idée. Ce n'est pas une bonne idée d'organiser les festivals et autres événements. Les experts craignent ces événements depuis un moment, et c'est encore plus le cas avec le variant Delta. À la mi-juillet, le Codeco aura les cartes en main. Il ne faut pas être trop optimiste", insiste Yves Van Laethem. 


Sur le même sujet