Les tests antigéniques vendus en pharmacie pourront être intégrés au certificat numérique européen: voici les pays qui les acceptent

Les tests antigéniques sont désormais vendus en pharmacie et peuvent être intégrés à l’application CovidSafeBe.

Alors que les vacances d’été sont lancées et que les voyageurs ont les yeux rivés sur la carte de l’ECDC pour connaître le code couleur de leur prochaine destination, les moyens mis à disposition par les autorités pour se faire tester sont améliorés. Depuis quelques semaines, les tests antigéniques sont acceptés pour prouver qu’on est négatif au retour en Belgique. Avant cela, certains pays acceptaient déjà la preuve d’un test antigénique négatif pour accéder à leur territoire.

Depuis ce lundi, il ne faudra plus passer par un laboratoire privé pour obtenir un test antigénique, car les pharmacies ont l’autorisation d’en vendre mais aussi de tester les patients. “Toute personne qui souhaite voyager cet été mais qui n’a pas encore eu l’opportunité d’être complètement vacciné ou n’a pu réaliser un des deux tests PCR gratuits, peut à partir de ce lundi se faire tester avec un test antigénique rapide dans environ mille pharmacies”, indique vendredi l’Association pharmaceutique belge (APB). “Si chacun des plus de 1.000 pharmaciens réalise 10 tests par jour, nous augmentons quotidiennement la capacité de testing de plus de 10.000 tests”, calcule Koen Straetmans, président de l’APB.

Ce sont les pharmaciens qui décident eux-mêmes s’ils mettent ce service en place, avec un résultat connu dans le quart d’heure. La bonne nouvelle, c’est que les pharmaciens auront la possibilité de remplir un formulaire en ligne avec le résultat du test, résultat qui sera envoyé directement à Sciensano et apparaîtra en quelques heures sur le certificat Covid que le voyageur pourra consulter sur l’application CovidSafeBE. Il faut compter entre 25 et 30 euros pour ce type de test.

Pour rappel, le ministre de la Santé publique, Frank Vandenbroucke, avait indiqué en juin qu’il espérait que 15 à 25 % des pharmaciens proposent ce service. Avec un millier de candidats, on se situe dans le haut de cette fourchette.

Voici donc une nouvelle possibilité pour la population, notamment en ce qui concerne les voyages à l’étranger. Mais attention, tous les pays n’acceptent pas les tests antigéniques. Le site reopen.europa.eu permet d’y voir beaucoup plus clair. On découvre ainsi que la France fait partie de ces pays, avec un délai de 48h maximum entre le test et l’arrivée sur le territoire. C’est la même chose pour l’Espagne, l’Italie, l’Allemagne, l’Autriche, la Croatie, la Grèce, le Portugal ou encore la Suisse. À Chypre, par contre, seuls les tests PCR sont acceptés.