Région bruxelloise: la Cocom a remis aux communes la liste des personnes qui n'ont pas encore été vaccinées

Même si Bruxelles n'est pas à la traîne en termes de vaccination, si on la compare sa situation à celle des autres grandes villes du monde, la Commission communautaire commune (Cocom) maintient le cap pour continuer à augmenter autant que possible le taux de vaccination de la population de la capitale.

placeholder
© Belga
Belga

Au-delà de son action de sensibilisation par sms auprès de Bruxellois de 45 à 64 ans qui n'ont pas encore été vaccinés (ndlr: 68% des 45-64 ans ont reçu une première dose de vaccin et 73% des 55-64 ans), et la prochaine vers les 18 à 44 ans, l'institution bi-communautaire bruxelloise a remis aux communes la liste des personnes qui sur leur territoire n'ont pas encore été vaccinées. Objectif,: permettre à celles-ci de contacter par courrier ou par téléphone leurs citoyens qui sont dans ce cas.

Selon la responsable du service d'inspection de l'hygiène de la Cocom, Inge Neven, 5 074 personnes ont été appelés dans ce contexte. 58% d'entre elles n'ont pu être jointes.

Parmi les 42% de celles avec lesquelles le contact a pu être établi, 30% ont fait part de leur refus d'être vaccinées; 28% étaient déjà inscrites pour recevoir un vaccin ou l'avaient reçu et 26% hésitent.

Ces démarches des pouvoirs publics bruxellois se poursuivent alors que le variant Delta du coronavirus, particulièrement contagieux est devenu majoritaire, à Bruxelles - comme ailleurs dans le pays en termes de contamination - et que Bruxelles est particulièrement sensible à l'impact sanitaire des voyages, a souligné Mme Neven, lors d'un point de presse hebdomadaire.

On y dénombre de nombreux retours de zones rouges (evciron 10.000 par semaine).

Selon la Cocom, un cas positif sur cinq à Bruxelles est observé lors d'un tests de retour de voyage.

Malgré une légère diminution par rapport à la semaine précédente du pourcentage de personnes testées, le ratio de positivité a augmenté et s'élève désormais à 2,10%, ce qui est nettement supérieur au ratio de positivité moyen de Bruxelles pour la semaine 26 (1,3%).

Mme Neven a par conséquent fortement insisté sur l'importance de se faire tester et de respecter la quarantaine en attendant le(s) résultat(s) de test en tenant compte des règles fixées en fonction des pays où l'on a voyagé.

Sur le même sujet