Intempéries en Belgique: au moins 11 décès en Belgique, toutes les communes du Limbourg le long de la Meuse évacuées, vigilance pour la nuit

La situation est chaotique dans le sud du pays suite à l'importante quantité d'eau qui est tombée les dernières heures. La hausse des niveaux d'eau se poursuit pour la Vesdre, l'Amblève, l'Ourthe et la Lesse. Plusieurs communes sont sous eau, notamment dans la province de Liège, et de nombreux habitants ont dû être évacués. Suivez les dernières informations en direct.

La Rédaction avec Belga

Les infos à retenir:

- 23h : Toutes les communes le long de la Meuse dans le Limbourg doivent évacuer

- 22h20 : Deux corps trouvés à Chaudfontaine, le bilan passe à 11 morts

- 21h37 : Evacuations dans la commune de Maasmechelen

- 21h07 : Maastricht appelle 10.000 personnes à quitter leurs foyers

- 20h38: au moins 68 morts en Allemagne, la situation a aussi dégénéré chez nos voisins

- 20h30: au moins 9 décès, 4 disparitions et des dégâts considérables en Belgique

- 20h14: la Flandre aussi durement touchée

- 20h00: un appel aux dons est lancé

- 18h20: l 'IRM annonce un code jaune à partir de jeudi après-midi

- 17h20: la phase provinciale d’urgence déclenchée en Hainaut

- 17h13: un couvre-feu instauré à Verviers entre ce jeudi 21h00 et vendredi 06h00

- 17h00: les localités de Chaudfontaine, Trooz, Fraipont, Nessonvaux, Tilff et Embourg ne sont plus alimentées en gaz

- 14h27: la phase nationale du plan catastrophe est déclarée !

- 14h15: les quartiers de Coronmeuse, Saint-Léonard, Outremeuse et centre ville doivent évacuer, si possible.

- 12h30: cinq corps retrouvés dans l'arrondissement de Verviers suite aux inondations

- 12h10: en cas d'urgence, appelez le 1722 si vous avez besoin d'une assistance en raison de dégâts matériels. S'il s'agit d'une urgence vitale, contactez le 112

- 11h26: Alexander De Croo s'exprime à propos de la situation

- 09h11: confirmation d'une deuxième victime à Aywaille


Le fil info:

23h : Toutes les communes le long de la Meuse dans le Limbourg doivent évacuer

Toutes les communes le long de la Meuse dans le Limbourg procéderont à des évacuations préventives dans les zones exposées aux inondations, confirme jeudi soir le gouverneur du Limbourg, Jos Lantmeeters. Cela concerne les communes de Maasmechelen, Lanaken, Maaseik, Dilsen- Stokkem et Kinrooi. En raison des fortes précipitations de ces derniers jours, le débit de la Meuse n'a jamais été aussi élevé. Les prévisions indiquent que la situation ne fera qu'empirer. On prévoit un débit possible allant jusqu'à 3.750 mètres cubes par seconde, ce qui ne s'est pas produit depuis 100 ans.

À Maasmechelen, l'évacuation des habitants de Meeswijk, Leut et Vucht-dorp a déjà été annoncée jeudi soir. Un peu plus tard, la commune a également fait état d'une évacuation obligatoire à Kotem et Boorsem. Les personnes qui ne peuvent pas rester dans leur famille ou chez des amis peuvent se rendre au centre culturel.

À Lanaken, il y a une évacuation obligatoire à Smeermaas. L'évacuation d'Herbricht est en cours, ajoute le bourgmestre Marino Keulen (Open Vld).

A Dilsen-Stokkem, les riverains d'une trentaine de rues peuvent se rendre à la salle de sport pour y être hébergés.

À Maaseik, les habitants de la commune - en particulier ceux des zones situées en contrebas, comme Heppeneert, Aldeneik et d'autres quartiers - sont invités à évacuer volontairement. Une obligation pour certains quartiers suivra peut-être plus tard, déclare le bourgmestre Johan Tollenaere (Open Vld).

A Kinrooi, la montée attendue de la Meuse reste dans les limites de la hauteur des digues selon les dernières informations. Les services de la commune restent en alerte. Une évacuation volontaire est toujours possible, indique la commune.

22h58 : Hal également touchée par les inondations

Dans le Brabant flamand, la ville de Hal a également dû faire face, jeudi, à de nombreuses précipitations, provoquant l'inondation de plusieurs rues et maisons. Les services d'urgence sont toujours sur place pour apporter leur aide si nécessaire, et la ville suit de près la situation, a fait savoir le conseil communal. À Hal, quelque 70 litres de précipitations par mètre carré sont tombés ces dernières heures. Dans le courant de l'après-midi, des inondations ont déjà été signalées dans plusieurs quartiers. Dans la soirée, l'heure de pointe sur l'autoroute A8 a également été perturbée par de fortes pluies, tandis que les pompiers ont reçu plusieurs signalements en provenance du centre-ville.

Durant la soirée, des niveaux très élevés ont été observés en plusieurs endroits. Les pompiers, la police et les services de la ville sont toujours sur place avec plusieurs équipes pour apporter leur aide là où c'est nécessaire, tandis que les services de la ville demandent des sacs de sable aux endroits critiques pour protéger autant de maisons que possible.

22h40 : La viligance reste de mise à Liège

La ville de Liège a fait le point sur la situation des inondations jeudi soir. À l'heure actuelle, la vigilance reste de mise et le travail continuera toute la nuit "après une journée extrêmement difficile". "Les consignes de prudence communiquées aujourd'hui ont été bien respectées par les Liégeoises et les Liégeois. La situation dans les quartiers du centre-ville est, à l'heure actuelle, stable. Les quartiers de Chênée et Angleur sont les plus touchés par la montée des eaux. À cet égard, les premières pensées des autorités communales vont aux victimes de ces terribles inondations", a exprimé le Collège.

Les autorités locales indiquent que plus de 1.000 personnes ont pu être secourues par les services de secours et redirigées au centre de crise ouvert à Grivegnée: "Les agents de la Ville de Liège et du CPAS ont pu fournir des vêtements chauds, des couvertures, des boissons et de la nourriture aux citoyens. Un centre d'hébergement a également été ouvert au Sart-Tilman, avec l'aide de l'Université de Liège", précise le communiqué. Des chambres d'hôtel ont été réservées pour les familles n'ayant pas pu être accueillies.

22h40 : Etroite surveillance en Hainaut

Cinq cours d'eau en Hainaut sont sous étroite surveillance à cause d'un risque de crue, a indiqué jeudi soir le gouverneur de la province de Hainaut, Tommy Leclercq, dans le cadre de la situation causée par les intempéries et gérée en phase fédérale depuis 14h30. Il s'agit de l'Eau d'Heure, l'Eau Blanche, la Haute Sambre et ses affluents, la Basse Sambre et ses affluents, la Senne et le Canal de Charleroi-Bruxelles. La zone de secours Hainaut-Est, couvrant la région du grand Charleroi et le sud du Hainaut, était la plus sollicitée des trois zones hainuyères jeudi à 19h. De nombreux pompages étaient effectués, ainsi que des évacuations de riverains, notamment, à Châtelet, Bouffioulx, Fleurus, Gerpinnes ou encore Aiseau.

La situation semblait maitrisée en début de soirée, bien que quelques débordements ou inondations avaient encore lieu, notamment, dans la commune de Braine-Le-Comte. La situation est suivie de près par l'ensemble des services. La phase d'urgence provinciale a d'ailleurs été déclenchée.

22h20 : Deux corps retrouvés à Chaudfontaine

Les corps sans vie de deux personnes ont d'ailleurs été découverts à Chaudfontaine. Elles n'ont pas encore été identifiées. A Trooz, un autre corps sans vie a été trouvé près de la rue de l'Eglise, indique Sudinfo. Il s'agirait d'une dame dont l’identité n'a pas encore été confirmée.

21h48: la pluie continue de tomber

Selon la RTBF, ce n'est pas encore terminé. "La zone de pluie très active qui stagne depuis la Botte du Hainaut jusqu'à la région d'Anvers en passant par Charleroi, l'ouest du Brabant Wallon et la Région Bruxelloise sera encore active jusqu'à minuit puis elle commencera à perdre de son activité", note le média. Deux grosses averses en région liégeoise et entre Namur et Liège vont encore amener 8 litres d'eau par m².

21h37 : Maasmechelen évacue

La cellule de crise de la commune de Maasmechelen demande instamment l'évacuation des habitants de Meeswijk, Leut et Vucht-dorp en raison du risque croissant de crue de la Meuse. C'est ce qu'ont indiqué les autorités communales jeudi soir. Les habitants sont invités à se mettre à l'abri chez des proches. Un ordre d'évacuation obligatoire pourrait suivre.

21h23 : Une adolescente de 15 ans toujours portée disparue à Marcourt

La cellule disparition de la police fédérale a pris le relais dans les recherches visant à retrouver la personne emportée par la rivière mercredi en fin de journée à Marcourt, indique jeudi le commandant de la zone de secours Luxembourg. Le parquet du Luxembourg a confirmé jeudi que les recherches portaient sur une adolescente de 15 ans. La zone de secours Luxembourg a entamé les recherches mercredi en fin de journée avant de passer le relais à la Cellule disparition de la police fédérale plus tard dans la soirée. Jeudi soir, l'adolescente n'avait toujours pas été retrouvée, indique le parquet du Luxembourg.

21h19 : Plus de 2.000 missions et 800 personnes déplacées dans la Province de Luxembourg

La zone de secours Luxembourg a effectué plus de 2.000 missions ces mercredi et jeudi en raison des inondations qui ont frappé la province du Luxembourg. Environ 800 personnes ont dû être évacuées ou déplacées par les pompiers durant ces deux jours, rapporte le commandant de la zone, Stéphane Thiry. Les interventions menées par la zone de secours Luxembourg depuis mercredi matin en raison des intempéries concernaient essentiellement le nord de la province.

"Depuis hier matin, cela représente 2.080 interventions, 170 pompiers engagés sur le terrain, et environ 800 personnes évacuées ou déplacées sur les deux jours", précise le commandant de la zone de secours Luxembourg Stéphane Thiry. La zone déplore également la perte de cinq véhicules. "Cela montre aussi la difficulté de ce genre de mission. C'est une grosse perte pour la zone", poursuit le commandant.

21h10: au moins 67 morts en Europe

Pluies diluviennes et inondations ont fait au moins 67 morts et de nombreux disparus jeudi en Europe, principalement en Allemagne où Angela Merkel a évoqué une "tragédie", alors que plusieurs responsables politiques incriminent le changement climatique.

20h57: réorganisation des hôpitaux de la région liégeoise

Les intempéries en province de Liège touchent également les hôpitaux de la région. Les établissements de soins ont réorganisé leur travail pour s'en sortir au mieux. Du côté du CHU de Liège, plusieurs lieux ont été fermés: "Le site du Brull, dans le centre de Liège, restera encore clos ce vendredi et toutes les consultations prévues sont reportées. À Chaudfontaine et Esneux, les bâtiments ne peuvent pas non plus ouvrir leurs portes vu la situation géographique. Nous restons dans l'attente concernant le Centre logistique à Chénée qui est sous eaux", selon Louis Maraite, porte-parole du CHU.

Concernant les autres hôpitaux, l'organisation des tâches a été revue: "Au Sart-Tilman, les opérations et chirurgies électives non essentielles ont été reportées tandis que les consultations ont été maintenues sur les différents sites non concernés par les inondations, comme au CNRF de Fraiture". Une quinzaine de patients provenant d'autres hôpitaux ou centres concernés par les intempéries ont en outre été accueillis sur le site des Bruyères. Huit personnes l'ont été au Sart-Tilman.

Du côté de Huy, le CHRH est également impacté par les averses au niveau -1 de l'hôpital. "Nous avons perdu une cabine haute tension et donc des patients ont dû être transportés dans d'autres bâtiments du site", détaille le directeur médical Christophe Levaux. Le plan d'urgence hospitalier a été enclenché et les visites de jeudi et vendredi sont suspendues: "Tout ce qui pouvait être reporté l'a été. Notre équipe reste sur le pied de guerre et soudée durant cette période", ajoute-t-il.

20h40 : les images de l'effondrement d'une maison à Trooz

20h39: l'armée largement mobilisée

Les militaires sont venus en aide aux sinistrés des intempéries aux quatre coins de la Wallonie.

20h30: Au moins neuf décès et quatre disparitions

Les pluies diluviennes ont fait neuf morts et quatre disparus ainsi que des dégâts considérables. Un quinquagénaire s'est noyé dans sa cave à Aywaille, un deuxième décès a été rapporté du côté d'Eupen. Cinq personnes sont également mortes dans les inondations à Verviers et une à Pepinster, où un pont et une dizaine de maisons se sont effondrés.

Quatre personnes sont également portées disparues, dont une adolescente de 15 ans emportée par les flots de l'Ourthe à Rendeux, dans la province de Luxembourg. Les trois autres sont introuvables depuis que le canot de sauvetage dans lequel elles se trouvaient, lors d'une opération de sauvetage menée à Pepinster, a chaviré.

20h30: les cinq sauveteurs tombés dans la Vesdre ont été secourus

Selon nos confrères de la RTBF, les cinq pompiers-plongeurs tombés d'une embarcation en pleine opération de sauvetage ont pu être secourus. Les trois civils qui sont également tombés à l'eau sont, eux, toujours portés disparus.

20h22 : un homme décède à Philippeville

Le bourgmestre de Philippeville nous confirme qu'un homme est décédé dans le domaine du Bois de Roly. Le quinquagénaire a essayé d'enlever des branchages obstruant une conduite. Il a probablement été aspiré par le torrent. Il a été retrouvé de l'autre côté de la canalisation qui passe sous la voirie.

20h14: la Flandre est elle aussi durement touchée

20h07: le centre de crise des Scouts a contacté 286 camps

Le ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles Pierre-Yves Jeholet et la ministre de la jeunesse, Valérie Glatigny, se sont rendus jeudi en fin d'après-midi au centre de crise des Scouts Baden-Powels de Belgique (www.lesscouts.be), à Louvain-la-Neuve. Une équipe de gestion des données ainsi qu'un call-center où les bénévoles se relaient est en fonction depuis mercredi matin. Au total, 286 camps établis en zone inondée ou inondable dans les cinq provinces wallonnes ont été contactés par ce centre de crise qui devrait fonctionner jusqu'à dimanche. L'approche préventive mise en place a bien fonctionné et les seuls dégâts enregistrés sur le terrain sont matériels. Les Scouts sont en contact avec les autorités provinciales, les services de secours et les responsables sur le terrain et font passer les messages d'évacuation et de mise à l'abri des unités. Les camps qui devaient se terminer vendredi, samedi ou dimanche ne reprendront pas. En ce qui concerne les camps pour lesquels il reste plus de trois jours, des solutions sont recherchées. Quant aux camps qui devaient partir, il s'agit de vérifier s'ils doivent s'établir dans une zone sûre. Le call-center, lui, renseigne notamment les familles sur la situation des différents camps.

20h05 : les risques de crue

Les seuils d'alerte de crue sont atteints pour de nombreux cours d'eau en Wallonie. Lors du dernier bilan publié vers 19h00, les risques de crue et débordements concernaient principalement les rivières de l'Eau d'Heure, l'Eau blanche et l'Eau noire, la Basse et la Haute Lesse, la Lhomme, l'Ourthe, l'Amblève, la Vesdre, le Viroin, la Dyle, la Senne, le Canal Bruxelles-Charleroi, la Chiers, la Mehaigne, la Basse et la Haute Meuse et leurs affluents.

20h00: un appel aux dons est lancé

L'organisation caritative catholique Caritas a lancé jeudi un appel aux dons pour venir en aide aux personnes frappées par les importantes inondations subies dans le sud du pays. Les pluies diluviennes ont fait huit morts et quatre disparus ainsi que des dégâts considérables en de nombreux endroits du territoire. "Nous souhaitons qu'au-delà de la province de Liège, toutes les bonnes volontés soient mobilisées pour venir en aide aux personnes et aux familles frappées par ces inondations", poursuit l'organisme, qui demande d'accompagner tout don de la mention "Inondations".

Les informations pratiques pour effectuer un don sont disponibles sur le site https://www.caritassecours.be.

19h56: le réseau Astrid est également surchargé

Outre les réseaux mobiles, nous apprenons que le réseau Astrid est également surchargé. Il y a un risque de coupures pour les communications des policiers sur les sites d'inondations. Ce réseau est un opérateur qui permet à la police, aux pompiers et aux services de secours de communiquer efficacement lors de leurs interventions.

19h45: le cardinal Jozef De Kesel appelle à la solidarité

Le cardinal Jozef De Kesel est "profondément touché" par tous ceux qui sont affectés par la catastrophe actuelle des inondations dans le sud-est du pays, selon une déclaration diffusée jeudi soir. Il appelle à une "solidarité permanente avec tous ceux qui, une fois le pire passé, devront faire face à la tâche difficile de reconstruire ce qui a été détruit". Après les intempéries qui ont causé de graves inondations, le cardinal belge a souhaité exprimer sa gratitude pour les efforts déployés afin d'éviter que la situation ne s'aggrave encore et de pouvoir accueillir les si nombreuses victimes de la meilleure façon possible.

Le cardinal De Kesel appelle à une "solidarité permanente avec tous ceux qui, une fois le pire passé, devront faire face à la tâche difficile de reconstruire ce qui a été détruit". "C'est précisément dans l'épreuve que l'on fait l'expérience d'une unité et d'une solidarité profonde", ajoute-t-il.

19h40: l'eau au pied du Palais des Congrès de Liège

Intempéries en Belgique: au moins 11 décès en Belgique, toutes les communes du Limbourg le long de la Meuse évacuées, vigilance pour la nuit
©tonneau


19h32: À Grivegnée, le hall omnisport accueille les habitants de Chênée en détresse.

Intempéries en Belgique: au moins 11 décès en Belgique, toutes les communes du Limbourg le long de la Meuse évacuées, vigilance pour la nuit
©tonneau
Intempéries en Belgique: au moins 11 décès en Belgique, toutes les communes du Limbourg le long de la Meuse évacuées, vigilance pour la nuit
©tonneau
Intempéries en Belgique: au moins 11 décès en Belgique, toutes les communes du Limbourg le long de la Meuse évacuées, vigilance pour la nuit
©tonneau
Intempéries en Belgique: au moins 11 décès en Belgique, toutes les communes du Limbourg le long de la Meuse évacuées, vigilance pour la nuit
©tonneau
Intempéries en Belgique: au moins 11 décès en Belgique, toutes les communes du Limbourg le long de la Meuse évacuées, vigilance pour la nuit
©tonneau


19h: À Bruxelles, la situation des cours d'eau reste sous contrôle

La situation des cours d'eau reste jusqu'à présent sous contrôle à Bruxelles, a indiqué jeudi en fin de journée, le ministre de l'Environnement et de la Transition climatique, Alain Maron. Selon celui-ci, à 17h30, ni la Woluwe, ni la Senne, ni le canal en amont de Bruxelles n'étaient en alerte de crue. La déviation de la moitié du débit de la Senne vers le canal au niveau de l'écluse d'Anderlecht en temps de crue et le grand volume d'eau que le canal peut accueillir permettent de protéger le centre-ville de Bruxelles des débordements de la rivière.

"La situation au niveau des cours d'eau bruxellois est donc sous contrôle. Nous restons bien évidemment attentifs à l'évolution de la situation", a commenté le ministre.

18h54: au moins cinq personnes sauvées par les airs

" Grâce à l'aide de nos équipes de l'appui aérien 5 personnes ont pu être sauvées aujourd'hui des intempéries. Nous sommes solidaires avec toutes les personnes touchées de près ou de loin et poursuivons activement notre travail au service de la population" , note à l'instant la police fédérale sur son compte Twitter.


18h48 : cinq personnes ont perdu la vie à Verviers

Au moins cinq personnes ont perdu la vie dans les inondations à Verviers, a-t-on appris de source sûre. Avec la décrue qui a débuté, les autorités communales craignent la découverte de nouvelles victimes. Au fil de la descente de l'eau, les dégâts apparaissent et la ville est complètement sinistrée. "La décrue de ces dernières heures a permis de procéder à des évacuations en plus grand nombre et notamment les habitants de la rue Weines", indique Sophie Lambert, la bourgmestre faisant fonction.

Si la situation semble évoluer favorablement dans l'ex-cité lainière, des points noirs subsistent, comme l'alimentation électrique et en eau potable. "Nous sommes en contacts permanents avec (le réseau électrique, NDLR) Ores mais toutes les cabines électriques de la vallée ont été inondées, ce qui prived'électricité beaucoup de citoyens. Par ailleurs, l'eau courante n'est plus potable à certains endroits. Nous mettons tout en œuvre pour permettre l'alimentation en eau potable", conclut la bourgmestre faisant fonction.

Intempéries en Belgique: au moins 11 décès en Belgique, toutes les communes du Limbourg le long de la Meuse évacuées, vigilance pour la nuit
©Belga
Intempéries en Belgique: au moins 11 décès en Belgique, toutes les communes du Limbourg le long de la Meuse évacuées, vigilance pour la nuit
©Belga
Intempéries en Belgique: au moins 11 décès en Belgique, toutes les communes du Limbourg le long de la Meuse évacuées, vigilance pour la nuit
©Belga
Intempéries en Belgique: au moins 11 décès en Belgique, toutes les communes du Limbourg le long de la Meuse évacuées, vigilance pour la nuit
©Belga
Intempéries en Belgique: au moins 11 décès en Belgique, toutes les communes du Limbourg le long de la Meuse évacuées, vigilance pour la nuit
©AFP


18h30 : le Roi en visite à Chaudfontaine

Le roi Philippe et la reine Mathilde se sont rendus à Chaudfontaine jeudi en fin d'après-midi après les inondations impressionnantes qui ont frappé la région. Ils y ont rencontré des personnes sinistrées et rendu hommage aux services de secours. Les souverains ont échangé avec les victimes pour tenter de les soutenir dans leur détresse. Le Roi a pris la parole pour leur adresser ses pensées et témoigner de sa reconnaissance envers les services de secours et d'urgence, qui sont à pied d'oeuvre depuis plusieurs jours.

18h20: l'IRM annonce un code jaune à partir de jeudi après-midi

Alors que la soirée de mercredi et la nuit de mercredi à jeudi étaient marquées par un code orange dans pratiquement tout le pays et par un code rouge à Liège, l'Institut royal météorologique (IRM) annonce jeudi un code jaune pour le reste de la journée et la nuit. Ce code concerne tout le pays, sauf la Côte et les provinces de Flandre occidentale et de Flandre orientale. Le code jaune est d'application depuis 16h00 et le restera jusque dans la nuit. Des précipitations sont encore attendues, entre 5 et 30 millimètres.

18h17: le gouvernement germanophone exprime son soutien aux victimes

Le gouvernement germanophone a exprimé, jeudi par communiqué, son soutien et sa "profonde solidarité" envers les victimes des grandes inondations qui ont touché l'est du pays et qui ont dévasté de nombreuses localités. Une personne est malheureusement décédée, des milliers d'autres ont été évacuées, tout comme de nombreuses maisons. "Nos pensées vont à toutes les personnes touchées, en Communauté germanophone mais aussi dans les autres régions du pays. Nous leur souhaitons beaucoup de force et de courage", écrit le cabinet du ministre-président. Celui-ci tient également à remercier "les services de secours, les nombreuses personnes qui travaillent, parfois bénévolement, pour leurs efforts inlassables au service de nos concitoyens qui souffrent".

"Si un déluge d'eau dévastateur a balayé notre région au cours des dernières heures, nous avons aussi constaté une énorme vague de solidarité des habitants de la Communauté germanophone envers les personnes touchées, leur fournissant de la nourriture, des vêtements, un abri ou encore soutien moral. Nous sommes très reconnaissants de cette solidarité. Une fois de plus, nous constatons que les habitants de l'est de la Belgique se serrent les coudes. Aussi et surtout en temps de crise", conclut le cabinet d'Oliver Paasch.

18h15: Maxime Prévot demande à certains citoyens de prendre des précautions

À Namur, Maxime Prévot a demandé aux riverains des bords de Meuse et Sambre de trouver un logement alternatif. Les citoyens doivent prendre des précautions et s'organiser car les niveaux de la Meuse et de la Sambre vont continuer d’augmenter dans les heures qui viennent et dans le courant de la nuit.

18h15: les inondations reportent de cinq jours du délai de rentrée de la déclaration fiscale

Le ministre des Finances Vincent Van Peteghem a annoncé jeudi le report de cinq jours du délai légal pour rentrer sa déclaration fiscale via le site Tax-on-web, en raison des inondations qui touchent une bonne partie du pays et des pannes de courant qui accompagnent les intempéries. L'échéance, qui était ce jeudi 15 juillet à minuit, est reportée au 20 juillet à minuit, a indiqué la porte-parole du ministre à Belga.

18h04 : une barque des services de secours chavire à Pepinster, trois personnes portées disparues

Alors qu'ils procédaient à des sauvetages en barque à Pepinster (province de Liège), les services de secours ont chaviré jeudi après-midi. Un corps a également été retrouvé sous un pont effondré.

18h01: u ne conduite de gaz arrachée sous le pont de Chênée, plusieurs communes sans gaz

Une conduite de gaz moyenne pression située sous le pont de Chênée (Liège) a été arrachée par l'eau et le gaz libéré s'est enflammé, a signalé le réseau de distribution d'énergie Resa, jeudi peu avant 17h00. Le poste Fluxys d'Angleur a été mis hors service pour des raisons de sécurité. "Les localités de Chaudfontaine, Trooz, Fraipont, Nessonvaux, Tilff et Embourg ne sont dès lors plus alimentées en gaz. Il est impossible à l'heure actuelle d'estimer le délai de rétablissement", commente l'opérateur.

18h00: plusieurs sites des réseaux mobiles hors-service, les opérateurs sur le pont

Les intempéries qui frappent la Belgique depuis la nuit de mardi à mercredi ont également causé des perturbations sur les réseaux téléphoniques du pays. La province de Liège se retrouve particulièrement touchée par ces perturbations. "Nos pensées vont à toutes les personnes touchées par les intempéries que nous connaissons actuellement. Nous mettons tout en œuvre pour garantir la connectivité dans les zones impactées", ont réagi les opérateurs Orange Belgium, Proximus, Telenet/Base et VOO dans une déclaration commune.

"Nos réseaux mobiles et fixes sont partiellement touchés, en particulier dans les régions liégeoise et verviétoise ainsi que dans les communes de Eupen, Raeren, Rochefort et Marche-en-Famenne", ajoutent les opérateurs. "Notre priorité est de stabiliser la situation et de rétablir nos services au plus vite, compte tenu des circonstances difficiles dues à la fois aux coupures de courant et aux inondations. Lorsque les infrastructures sont accessibles, nos équipes techniques sont sur place pour tenter de rétablir la situation. Nous suivons la situation de près, en collaboration avec l'IBPT (le régulateur fédéral pour le marché des communications électroniques, NDLR) et le centre de crise fédéral, et nos techniciens sont prêts à travailler jour et nuit pour rétablir les services si nécessaire", assurent-ils.

En cas de défaillance de son réseau téléphonique, il est toujours possible de pouvoir contacter le 112. En effet, l'appel sera également redirigé vers les autres réseaux opérationnels de la région. Si l'entièreté des réseaux mobiles sont hors service, il est encore possible d'utiliser le réseau de téléphonie fixe.

17h58 : Les assureurs attendent la décrue pour intervenir

Les assureurs sont sur pied de guerre depuis le début des inondations, mais doivent attendre la décrue complète.

17h55 : Perturbations d'une ampleur sans précédent sur le réseau d'électricité et de gaz Resa

Des perturbations d'une ampleur sans précédent frappent de nombreuses communes, signale jeudi Resa, le principal opérateur des réseaux de distribution d'électricité et de gaz dans la région. "Lors de la décrue, les installations (électriques, NDLR) devront être séchées et nettoyées avant d'être relancées en toute sécurité, ce qui nécessite des opérations techniques complexes. Nous ne pouvons garantir un retour à la normale avant plusieurs jours, malgré tous les efforts déployés par nos techniciens", souligne Resa. Une centaine de cabines électriques sont complètement sous eau, la plupart localisées dans les communes de la vallée de la Vesdre, de l'Ourthe et de l'Amblève, énumère Resa dans un communiqué. Certaines installations ont pu être réalimentées, pour d'autres, des solutions ponctuelles sont trouvées.

En ce qui concerne le réseau gazier, certains dégâts sont à déplorer au niveau des conduites de Resa, qui mène des opérations de sécurisation afin d'éviter que l'eau ne s'introduise dans les canalisations de gaz. "Une série d'installations ont été mises 'hors gaz' entre Pepinster et Chênée", ajoute l'opérateur. "Les réalimentations après coupures nécessiteront un passage auprès de tous les citoyens concernés pour purger les installations lors de la remise sous gaz. Ces opérations prendront également du temps avant un retour progressif à la normale."

Resa invite les citoyens situés en zones inondées ou à risque à fermer la vanne d'alimentation en gaz et à couper l'alimentation électrique.

17h51: l'entrée et la cour de la Haute Ecole Libre Mosane (HELMo), le long de l'Ourthe


Intempéries en Belgique: au moins 11 décès en Belgique, toutes les communes du Limbourg le long de la Meuse évacuées, vigilance pour la nuit
©D.R.


17h42 : L'Université de Liège met des logements à disposition au Sart-Tilman

L'Université de Liège met à disposition des logements au Sart-Tilman, a-t-elle indiqué jeudi après-midi. "Afin d'augmenter la capacité d'accueil des sinistrés, l'Université de Liège met à disposition des logements de son home situé sur le campus du Sart-Tilman, en coordination avec la Ville de Liège", précise l'Université.

Les personnes dans le besoin sont invitées à s'adresser en priorité à la Ville de Liège. "Les services communaux centralisent les capacités d'accueil sur le territoire et pourront, si nécessaire, rediriger vers le home du Sart-Tilman les personnes qui doivent être relogées", souligne l'alma mater.

Les autorités de l'ULiège manifestent tout leur soutien aux victimes des inondations.

17h36 : les magasins fermés compliquent les réserves d'eau

Dans les communes de Chaudfontaine et de Sprimont notamment, plusieurs magasins ont fermé leurs portes. Certains commerces ont fermé à cause des pannes d'électricité. Ces fermetures empêchent les résidents de faire le plein d'eau potable.

17h30 : Des pompiers de Bruxelles en renfort dans la province Luxembourg

Le Service d'incendie et d'aide médicale urgente (Siamu) de la Région de Bruxelles-Capitale a envoyé jeudi après-midi huit pompiers pour renforcer les équipes de la zone de secours Luxembourg, région gravement touchée par les intempéries, a indiqué dans l'après-midi le porte-parole des pompiers de Bruxelles Walter Derieuw. Il s'agit de cinq plongeurs, un officier, un sous-officier et un pompier issus des réservistes. Les pompiers bruxellois de garde ont en effet plusieurs dizaines d'interventions en attente. Le Siamu a également envoyé du matériel de plongée et d'escalade à la zone du Luxembourg.

17h20 : La phase provinciale d’urgence déclenchée en Hainaut

La RTBF annonce que la Province de Hainaut a décidé de déclencher la phase provinciale d’urgence. Cela signifie que les communes ne sont plus capables de faire face seules aux problèmes.

17h19 : la ville de Durbuy inondée


17h13 : couvre-feu à Verviers

Un message Be-Alert indique qu'un couvre-feu sera instauré entre ce jeudi 21h00 et vendredi 06h00 à Verviers. Cette mesure devrait permettre d'éviter les pillages. Selon la télévision locale Vedia, de tels actes ont déjà été constatés dans des magasins de la commune. Le système Be-Alert est un système d'alerte qui permet aux autorités de diffuser un message à la population en situation d'urgence par des canaux tel que le SMS ou le mail.

17h10 : commerces pillés à Verviers

En plus de la catastrophe naturelle qui ravage les magasins et les maisons à Verviers, des pillards ont sévi.

17h : Attention, le pont-barrage de Monsin n'a pas cédé

Des images circulent sur les réseaux sociaux. Elles annoncent que le pont-barrage de Monsin a cédé. Ce n'est pas le cas.

16h43 : Le bilan s'alourdit en Allemagne

Le nombre de morts en Allemagne s'élève maintenant à, au moins, 42 personnes, indique la police.

16h35: Infrabel mobilise des renforts

"Le trafic ferroviaire est toujours à l’arrêt sur une dizaine de lignes en Wallonie" , annonce Infrabel par voie de communiqué. "Aucun train ne circule sur la dorsale wallonne entre Charleroi, Namur, Liège et jusqu’à la frontière avec l’Allemagne. La circulation est à l’arrêt aussi entre Namur et la frontière Luxembourgeoise. Les trains de marchandises sont également impactés" , note Infrabel qui mobilise des renforts.

16h30 : La Meuse commence à déborder


16h30 : des dizaines de secouristes et bénévoles de la Croix-Rouge sont à l'œuvre

L'ensemble des centres de la Croix-Rouge et des dizaines de secouristes et bénévoles sont mobilisés depuis mercredi pour faire face aux fortes intempéries qui touchent actuellement la Wallonie, a annoncé l'organisation dans un communiqué. Les cinq centres de secours de la province de Liège ont travaillé toute la nuit de mercredi à jeudi, tout comme ceux de la province de Namur. Le centre de secours du Hainaut, province relativement épargnée par les inondations, a envoyé des renforts en matinée avec un véhicule de première urgence et une ambulance.

Les équipes logistiques sont également sur le pied de guerre. Rappelées à trois reprises durant la nuit de mercredi à jeudi, elles ont fourni des milliers de bouteilles d'eau, un millier de couvertures et 300 lits de camp. De son côté, le service d'intervention psychosociale urgente est également disponible en cas de besoin.

15h30 : Infrabel refait le point sur les lignes de train à l’arrêt

15h27: La phase nationale du plan catastrophe est déclarée !

C'est ce qu'à indiqué Annelies Verlinden, la ministre de l'Intérieur, à la Chambre cet après-midi. "La phase nationale du plan catastrophe pour coordonner les efforts a été déclarée. La solidarité joue à plein. Les autres provinces envoient spontanément les secours et les bateaux, hélicoptères et drones sont répartis pour que l’aide se structure. La solidarité est énorme, mais cela n’a pas suffi" a-t-elle admis.

15h20: Ce qu'il faut retenir pour l'évacuation liégeoise selon Christine Defraigne, la Bourgmestre faisant fonction à la ville de Liège

- L'eau de la Meuse va encore monter d'1,50m

- Les non liégeois doivent quitter la ville

- Les riverains situés en bord de Meuse doivent quitter leur habitation si c'est possible. Si ce n'est pas le cas, ils doivent se réfugier aux étages.

- Si c'est possible, les personnes qui habitent dans des endroits inondés doivent également quitter leur habitation.

- Les habitants qui se trouvent dans le centre-ville et qui risquent d'être inondés doivent également quitter leur habitation si c'est possible.

15h15: Droit passerelle et dispense de cotisations sociales pour les indépendants inondés

Dans un communiqué de presse, David Clarinval, le ministre des indépendants, a annoncé que des mesures allaient être prises pour aider les indépendants impactés. "Premièrement, les travailleurs indépendants touchés qui ne bénéficient pas déjà du double droit passerelle de crise ou du droit passerelle baisse du chiffre d’affaire en raison du COVID pourront faire appel au droit passerelle 'interruption forcée' (catastrophe naturelle). Le montant de la prestation est proportionnel à la durée de l’interruption par période de 7 jours consécutifs (application du troisième pilier du droit passerelle classique). Ce montant s'élève pour une première période de 7 jours à 322,92 (sans personne à charge) et 403,53 (avec personne à charge) jusqu’à 1.291,69 et 1.614,10 euros bruts au-delà de 28 jours" précise le communiqué.

Une dispense des cotisations sociales pour le troisième trimestre sera également accordée. "Une procédure de demande simplifiée est mise en place par les caisses d’assurances sociales pour faciliter l’accès à cette dernière et sera disponible sur leur site web respectif."

Dans un message, David Clarinval a tenu à soutenir les victimes. " À peine sortis d'une crise sanitaire sans précédent, nos indépendants sont maintenant confrontés à de nouvelles difficultés. Certains d’entre eux sont à nouveau contraints de cesser leurs activités ! D’énormes dégâts matériels sont à déplorer. Il est essentiel pour moi de leur apporter un soutien rapide et facilement accessible."

15h15: l'eau descend doucement à Eupen

L'eau descend doucement du côté de la Ville-Basse à Eupen, laissant progressivement apparaître les importants dégâts occasionnés par la crue, indique la ville d'Eupen sur sa page Facebook. Malgré une légère amélioration de la situation, cette partie de la ville est toujours inaccessible. La police barre d'ailleurs la route depuis la rue de l'Invasion à Baelen.

15h10: Quels sont les risques pour Bruxelles?

Bruxelles Environnement cite les prédictions de la Flandre qui se trouve juste en amont de Bruxelles: "Ni la Senne, ni le canal en amont de Bruxelles ne sont en alerte de crue".

"La déviation de la moitié du débit de la Senne vers le canal au niveau de l’écluse d’Anderlecht en temps de crue et le grand volume d’eau que le canal peut accueillir permet de protéger le centre-ville de Bruxelles des débordements de Senne" ajoute Bruxelles environnement.

Le service public estime que les risques concernent les débordements d’égouts dans les caves dans les zones d’aléa pluviales. Il recommande de rester très vigilant et de rester prudent en ne s'approchant pas des cours d'eau.

15h06: La Meuse aussi haut, du jamais vu depuis 1926

A plus d'un titre, la catastrophe qui s'abat sur la Belgique restera historique.


15h01: Marc Coucke réagit après les crues qui touchent Durbuy

Le président du RSCA a beaucoup investi à Durbuy dont le parc Durbuy Aventure. Il a réagi sur Twitter avec une photo de son établissement avec la mention: "Mais nous reviendrons".


14h59: L'évolution des crues entre 8h et 14h selon la Direction générale opérationnelle de la Mobilité et des Voies hydrauliques


14h51: Attention, l'eau n'est plus potable partout en Belgique

Les inondations ont un impact sur la qualité de l'eau. Par conséquent, elle n'est plus potable partout en Belgique. Voici les communes concernées.


14h41: A Charleroi aussi, les pluies diluviennes font beaucoup de dégâts

Thomas Dermine, le Secrétaire d'État pour la Relance et les Investissements stratégiques chargé de la Politique scientifique adjoint au ministre de l’Économie et du Travail, a tweeté une vidéo de la piscine de Loverval.


14h30: Une grue menace de s'effondrer et de provoquer de grands embarras à Liège

Selon nos confrères de la RTBF, une grue pourrait s'effondrer à Liège. Cette chute risque de rompre une ligne à haute tension et pourrait priver toute la ville d'électricité.

14h23: En Flandre, le Brabant flamand et le Limbourg les plus touchés par les inondations

Les intempéries ont ainsi causé de nombreuses inondations de rues et de caves dans le Brabant flamand. Les bourgmestres des communes de Glabbeek et Geetbets, les plus touchées dans la province, évoquent des situations "catastrophiques" et "sans précédent", tandis que les pompiers de Louvain sont submergés d'appels d'urgence.

Les fortes pluies ont également provoqué des embarras de circulation. Sur l'E40 en direction de Liège, la sortie 23 à Haasrode, qui mène à la N25 en direction de Louvain, a notamment dû être fermée en raison d'inondations. Selon le portail des gestionnaires des eaux de Flandre, waterinfo.be, les niveaux des cours d'eau continuent jeudi d'augmenter dans le Limbourg, le Brabant flamand et la partie orientale d'Anvers, où des inondations "critiques" ne sont pas à exclure.

La Flandre est toutefois moins touchée que la Wallonie, où des cours d'eau en crue ont submergé de nombreuses communes en provinces de Liège, Namur et Luxembourg.

14h15: Les riverains liégeois situés en bord de Meuse doivent évacuer !

Christine Defraigne, la Bourgmestre faisant fonction à la ville de Liège, a demandé aux Liégeois qui habitent en bord de Meuse de quitter leurs habitations. Pour ceux qui en sont dans l'incapacité, elle demande de monter calmement aux étages de leur habitation. Cette information a été confirmée par nos confrères de la RTBF.

" Les autorités sont inquiètes car le pont barrage ne suit pas " poursuit Christine Defraigne. Le niveau de la Meuse va monter jusqu'à 1,50 mètre et les quais vont être fermés provisoirement.

14h11: L'evolution de la situation à Namur

Dans un communiqué de presse, la Gouverneur Marie Muselle s'est exprimée à propos des fortes intempéries. " Plan d’urgence et d’intervention provincial toujours activé, outre les nombreux plans déclenchés au niveau communal. Trois postes de commandement opérationnel ont été mis en place sur le terrain pour les 3 zones de secours, NAGE, DINAPHI et VAL De SAMBRE."

Une carte des routes inaccessibles est également jointe au communiqué. "Il est expressément demandé aux citoyens respecter les consignes des autorités et d’éviter au maximum les activités de nature à surcharger les services de secours, services d’intervention et médicaux !"

Intempéries en Belgique: au moins 11 décès en Belgique, toutes les communes du Limbourg le long de la Meuse évacuées, vigilance pour la nuit
©Gouverneur de Namur communiqué de presse


14h03: Walibi ferme ses portes

Dans un communiqué, le parc d'attractions Walibi a annoncé qu'il comptait fermer ses portes. " Le site Walibi Belgium-Aqualibi, touché par les chutes de pluie exceptionnelles, est contraint de fermer ses portes pour le reste de la journée du jeudi 15 juillet 2021. Les visiteurs ayant visité le parc ou ayant une réservation pour ce jour sont invités à reporter leur visite à une date ultérieure. Nous souhaitons beaucoup de courage à celles et à ceux qui subissent aussi, comme Walibi, les conséquences de ces chutes de pluie."

14h00: le roi Philippe se rendra à Chaudfontaine ce jeudi après-midi

Le roi Philippe se rendra à Chaudfontaine jeudi après-midi, a-t-on appris dans son entourage. La cité calidifontaine est particulièrement touchée par les inondations qui affectent une grande partie de la Wallonie. On dénombre au moins six morts et plusieurs disparus ainsi que des dégâts considérables, particulièrement dans l'est de la Région, notamment à Liège, Verviers, Eupen. Des moyens fédéraux, régionaux, européens et locaux ont été déployés pour faire face à la catastrophe.

13h46: La détresse de cette personne qui se trouve à Pepinster

"Venez nous sauver ! On commence à être vachement dans le brin. L'eau monte centimètre par centième, il y a de l'eau partout. C'est une vraie catastrophe et nous avons des enfants avec nous. Nous appelons depuis 4h du matin !" Voici le témoignage édifiant de Michel Dumortier. Comme bon nombre de personnes dans la région, ils ont besoin d'aide. Les forces de l'ordre sont débordées et ont demandé de l'aide à la France pour intervenir en Belgique.

13h43: Certains Belges sont partis en vacances mais ne savent pas encore comment ils vont retrouver leur foyer

C'est les cas de Gaelle Garcia Diaz qui a tweeté: "Voilà ce qui m’attend à mon retour de vacances. Mon pire cauchemar. Force et courage à tous les Belges qui vivent le même enfer que nous."


13h38: Aucun problème dû aux intempéries à la centrale nucléaire de Tihange

Il n'y a actuellement aucun problème dû aux intempéries au sein de la centrale nucléaire de Tihange, près de Huy, dans la province de Liège. C'est ce qu'a annoncé la porte-parole de l'opérateur Engie Electrabel jeudi après-midi. L'exploitant de la centrale suit de près la situation. "La situation est sous contrôle et nous continuons à la surveiller", assure la porte-parole Anne-Sophie Hugé.

Dans des situations telles que les fortes pluies actuelles, une phase de pré-alerte est tout de même en place et l'entreprise souligne surveiller de près la situation. Dans la centrale nucléaire de Doel, au nord d'Anvers, le réacteur Doel 2 a été arrêté manuellement dans la nuit de mercredi à jeudi en raison de la détection d'une fuite, avait indiqué dans la matinée l'AFCN, l'organisme de surveillance nucléaire. La fuite est située dans la partie non nucléaire du réacteur. Elle a été remarquée par le personnel d'Engie Electrabel, qui a constaté qu'une quantité d'hydrogène bien supérieure à la normale était utilisée pour refroidir l'alternateur, ce qui indique qu'il y a une fuite.

13h29: A Louvain la Neuve, le lac déborde également à cause des fortes pluies


13h26: A Pepinster, des habitants se sont réfugiés sur le toit de leur maison


13h25: La Meuse est sortie de son lit à Liège

Ce mercredi, le conseiller communal de Liège François Schreuer (Ecolo) avait partagé un plan des zones inondées en 1926 à Liège. "Le risque de voir la #Meuse déborder dans le centre de Liège ce jeudi 15 juillet semble sérieux. À toutes fins utiles, voici le plan des quartiers inondés en 1926 : si vous vous trouvez dans l'un d'eux, il est sans doute judicieux de prendre quelques mesures de précaution …/…"


13h22: l'état des eaux en Wallonie avec une mise à jour à 11h20

Intempéries en Belgique: au moins 11 décès en Belgique, toutes les communes du Limbourg le long de la Meuse évacuées, vigilance pour la nuit
©Direction générale opérationnelle de la Mobilité et des Voies hydrauliques


13h08: Plusieurs sites des réseaux mobiles hors-service, les opérateurs sur le pont

La province de Liège se retrouve particulièrement touchée par ces perturbations. "Nous avons recensé 16 sites hors-service dans la province de Liège et un site dans celle de Luxembourg", situe la porte-parole de Telenet Coralie Miserque. "Nos installations endommagées sont actuellement inaccessibles. Nous devons encore attendre que la situation se calme pour pouvoir entamer les réparations."


13h04: Les intempéries touchent Bruxelles à présent

Plusieurs tunnels ont été fermés à la circulation, a communiqué Bruxelles-Mobilité ce matin. C'est le cas des tunnels Stéphanie, Otan, Vleurgat et Porte de Hal. Le tram 8 a été perturbé pendant quelques minutes, la situation a repris son cours normal. Certaines lignes de bus sont néanmoins déviées.

13h02: Des résidents inondés impossibles à évacuer en raison de conditions dangereuses à Trooz

En raison des fortes intempéries qui continuent de s'abattre sur la province de Liège, à Trooz, l'évacuation des citoyens ne peut plus être réalisée. "L'armée est venue en renfort aux alentours de 22h00 (mercredi) mais l'opération de sauvetage à l'aide de bateaux a dû être stoppée à cause des conditions trop dangereuses", a expliqué jeudi midi le bourgmestre Fabien Beltran.

Une cinquantaine de personnes ont pu être évacuées de leur habitation mais beaucoup d'autres citoyens attendent toujours l'arrivée des secours. "Nous rencontrons plusieurs problèmes, notamment face à des familles avec enfants qui sont coincées. À l'heure actuelle, il est impossible de leur venir en aide alors que certains bâtiments menacent de s'effondrer", s'est inquiété le maïeur.

12h42: images effroyables à Chaudfontaine, les voitures englouties par l'eau


12h38: Le gouverneur de la Province du Hainaut déclenche le plan d'urgence

"Vu la situation connue par le territoire et la population avec les conditions météo, j’ai décidé de déclencher la phase provinciale d’urgence pour toute la Province de Hainaut" explique-t-il sur Facebook.


12h30: Quatre corps retrouvés dans l'arrondissement de Verviers suite aux inondations

Quatre corps sans vie ont été retrouvés jeudi dans l'arrondissement de Verviers, a indiqué le magistrat de garde au parquet de Verviers. Ces personnes sont décédées à la suite des fortes pluies qui s'abattent actuellement sur la région. Pour l'instant, il n'y a aucune précision quant à l'identité des victimes ou les lieux de découverte des dépouilles. La protection civile est en charge de l'identification des victimes, a précisé le parquet.

12h27: le point météo pour la suite de la journée: des averses en continu jusqu'au retour du temps sec vendredi

Le ciel restera nuageux jeudi après-midi avec des périodes d'averses abondantes et prolongées pouvant devenir orageuses sur le centre et l'est du pays, selon les prévisions de l'Institut royal météorologique (IRM). A l'ouest, en revanche, le temps restera généralement sec avec quelques larges éclaircies. Les maxima seront compris entre 17 et 21 degrés. Le vent sera modéré partout en Belgique sauf à la Côte où il sera fort, avec des rafales jusqu'à 50 ou 60 km/h direction nord à nord-ouest.

Jeudi soir, les pluies persisteront sur l'est du pays mais deviendront moins soutenues dans le centre. Durant la nuit, le temps sec reviendra dans le centre et l'intensité des averses diminuera à l'est. L'ouest de la Belgique restera globalement sec sous un ciel changeant. Les minima oscilleront entre 11 degrés dans les Hautes-Fagnes et 16 degrés dans le nord. Le vent restera modéré dans les terres et fort à la mer. Vendredi, le temps devrait redevenir sec sur l'ouest et le centre avec parfois de belles éclaircies. À l'est, la matinée restera couverte avec quelques risques d'averses. Le temps sera sec dans tout le pays une fois le soir venu.

12h20: 19 morts en Allemagne, la situation dégénère aussi chez nos voisins

Le district d'Euskirchen (Rhénanie du nord-Westphalie) a annoncé jeudi matin le décès de huit personnes, portant le bilan des pluies diluviennes et inondations en Allemagne à 19 morts. De nombreuses personnes sont également portées disparues dans cette région et le land voisin de Rhénanie-Palatinat.

Une vidéo d'une caravane se faisant écrabouillée entre l'eau et un pont traduit bien la situation d'urgence qui existe dans les régions dans le besoin.


12h17: Ursula von der Leyen: "L'Union européenne est prête à aider"

La présidente de la Commission européenne s'est exprimée sur Twitter: "Mes pensées vont aux familles des victimes des inondations dévastatrices en Belgique, en Allemagne, au Luxembourg et aux Pays-Bas, ainsi qu'à ceux qui ont perdu leur maison." Ursula von der Leyen a ensuite expliqué que l'UE ne restera pas les bras croisés: "L'Union européenne est prête à aider. Les pays touchés peuvent faire appel au Mécanisme européen de protection civile."

Ce que la Belgique a déjà fait avec l'aide de la France (voir Gérald Darmanin plus bas dans ce live).


12h15: le CODECO prévu demain reporté à la semaine prochaine

En raison des graves intempéries, le Comité de concertation a été remis à la semaine prochaine. La décision a été prise en concertation avec les entités fédérées en raison des intempéries. Plusieurs membres du comité sont en effet mobilisés par la coordination des secours.

12h10: Quel numéro appeler en cas d'urgence ?

Le 1722 est le numéro qu'il faut contacter pour les personnes qui ont besoin d'une assistance en raison de dégâts, caves inondées, etc...

Le 112 est le numéro à appeler en cas d'urgence vitale.

12h05: les images terribles d'un cheval emporté par les eaux à Verviers

Face à des passants impuissants, un cheval se débat tant qu'il peut pour retrouver la terre ferme. Malheureusement pour le pauvre animal, la puissance de l'eau est trop forte et il ne parvient pas à rejoindre le rivage. Des images insoutenables.


11h54: Des images d'un drone qui parcoure la région de Vaux-sous-Chèvremont ce mercredi


11h47: A Liège, la Meuse déborde dangereusement


11h38: le point sur les alertes de crues en Belgique

A cause des intempéries, les alertes de crues dans toute la province de Liège est en alerte rouge. La majorité du Luxembourg, de Namur et du Brabant Wallon le sont également. Un graphique est disponible sur le site de la direction générale opérationnelle des Voies Hydrauliques wallonnes.

Intempéries en Belgique: au moins 11 décès en Belgique, toutes les communes du Limbourg le long de la Meuse évacuées, vigilance pour la nuit
©site internet de la direction générale opérationnelle des Voies Hydrauliques wallonnes


11h31: la mobilisation est bien présente

Si vous êtes dans le besoin, plusieurs groupes Facebook ont été créés pour vous aider ( comme celui-ci ). Sur ce dernier, des internautes proposent de l'aide à ceux qui sont victimes des intempéries. "Si je peux venir en aide à une maman avec un enfant ou un couple pour la journée (avec possibilités de dormir), je suis là. S'il faut un endroit pour être au chaud et manger chaud ou même se reposer malgré tout n'hésitez pas je suis près de la boucherie spits" explique cette internaute notamment.

Intempéries en Belgique: au moins 11 décès en Belgique, toutes les communes du Limbourg le long de la Meuse évacuées, vigilance pour la nuit
©BELGA


11h26: Alexander De Croo envoie aussi son soutien aux victimes

Après Pierre-Yves Jeholet, c'est le Premier ministre qui s'est exprimé à propos de la situation chaotique sur Twitter. "Notre pays fait face à des précipitations inouïes.Notre soutien à toutes les familles touchées et aux autorités locales est total. Les services de secours du pays sont mobilisés, avec l'appui de l'Intérieur et la Défense. La Belgique peut aussi compter sur l'aide internationale."


11h23: Infrabel donne des nouvelles des voies impraticables


11h18: la France vient en aide à la Belgique

Le ministre de l'Intérieur français Gérald Darmanin a annoncé la nouvelle sur Twitter. L'armée française vient en aide à la Belgique: "Dans le cadre du Mécanisme de protection civile de l’Union européenne, 40 sapeurs-sauveteurs de l’UIISC sont partis en Belgique où plusieurs villes ont été touchées par de fortes inondations. Un hélicoptère avec un équipage de recherche aquatique est aussi engagé."


11h14: La commune de Chaudfontaine demande de l'aide !

Sur Facebook, la ville a demandé de l'aide à la population dans une annonce. "Recherche bateaux à moteur: type Zodiac. Véhicule et personnes assurées. Transport du bateau assuré. Rémunération prévue. Des vies sont en jeu. Merci de contacter pour cela LAURENT GRAVA 0493/25 44 73"


La commune recherche également des volontaires pour aider l'évacuation de la population. " RECHERCHE VOLONTAIRES EVACUATION: En excellente forme physique pour aider à l'évacuation des personnes par les bois de Ninane. RDV au bout de la rue du centre à Ninane dès 12:00 et au bout de la rue des Belles promenades. CONTACT: S.PONCELET 0473/33.35.06"


11h10: "Scènes de catastrophe": le Brabant Flamand fortement touché aussi

Les fortes pluies de ces derniers jours et heures ont également causé de gros problèmes dans le Brabant flamand. Les bourgmestres de Glabbeek et Geetbets évoquent des situations "catastrophiques" et "sans précédent", tandis que les pompiers de Louvain sont submergés d'appels d'urgence. Les rues d'autres municipalités sont également sous eau mais la situation y semble moins dramatique.

"La situation est catastrophique", explique Jo Roggen, bourgmestre de Geetbets. "Nous sommes sous eau depuis plusieurs heures et il ne semble pas que la situation s'améliore rapidement. Dans la Hogestraat, l'eau est montée à un mètre sur une distance d'environ un kilomètre de long, mais il y a plusieurs autres points critiques. La Gete charrie l'eau venant du Limbourg et de Wallonie, et ce n'est pas fini". Glabbeek connaît également d'importants embarras, rapporte le maïeur Peter Reekmans. "La situation est chaotique, je n'ai jamais vécu cela auparavant. Presque toutes les rues sont sous eau et nous avons déjà dû fermer plusieurs d'entre elles. Pour le moment, le nombre de maisons et de caves inondées est encore raisonnable mais c'est une catastrophe de toute façon". A Louvain, les pompiers ont déjà reçu plus de 150 appels pour des caves inondées ou des toitures endommagées. Le domaine provincial de Kessel-Lo est aussi temporairement fermé au public car plusieurs parties sont inondées.

11h00: La gouverneur de Namur Marie Muselle fait le point sur les intempéries à Namur

" Une dégradation de la situation climatique et des crues a été observée cette nuit un peu partout en province de Namur" commence le communiqué. "Outre les nombreuses interventions des services de secours et d’intervention (pompiers et police) auprès de la population et de certaines collectivités, de nombreuses routes et voies de communication sont coupées ou interdites à la circulation. Un inventaire des voies de communication impraticables est en cours de réalisation."

Elle a ensuite précisé que la population ne devait en aucun cas sortir de chez elle. "Il est expressément demandé aux citoyens de rester chez eux si les conditions le permettent, et de suivre les consignes d’usage ( https://inondations.wallonie.be/home/gestion-de-crise ). La Gouverneur insiste sur la nécessité d’éviter les déplacements et de respecter les consignes et interdictions de passage par les forces de l’ordre et les autorités communales, afin de permettre aux services d’intervention de porter secours à la population et aux collectivités en difficulté.

1) Restez chez vous à l’étage si c’est possible.

2) Restez à l’écoute des médias

Nous comptons plus que jamais sur la collaboration et la solidarité de toutes et tous"

10h54: A Rochefort, l'armée évacue la population dans l'urgence


10h45: "J'ai une pensée pour tous mes citoyens. Je n'ai jamais vu ça": Corine Mullens, bourgmestre de Rochefort

Dans la matinale de Bel RTL, Corine Mullens, bourgmestre faisant fonction de Rochefort était invitée à réagir à la situation dans sa commune. "L'eau a continué de monter pendant la nuit. Et même très fortement, notamment sur Jemelle. La Lomme a débordé. Cette une situation inédite que l'on a jamais connue", a-t-elle annoncé.

Le village de Jemelle n'est plus du tout accessible. "De nombreuses voiries sont totalement inondées avec de courants assez forts. Ça veut dire que même en bateau, il n'est pas accessible"

Chez nos confrères, elle a eu une pensée pour les citoyens qui sont fortement impactés par cette catastrophe. "J'ai une pensée pour tous mes citoyens. Je n'ai jamais vu ça. Nous avons dû sauver les personnes de leur habitation. Nous resterons à leur disposition pour toutes les formalités administratives".

10h39 - La Belgique active le mécanisme UE de protection civile

La ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden indique jeudi avoir activé le mécanisme de protection civile de l'UE pour faire face aux dégâts provoqués par les intempéries dans l'est du pays. Ce mécanisme européen permet de faire appel aux autres pays pour des besoins spécifiques de soutien (en matériel, en personnel, etc.), et permet aussi de mobiliser "l'équipe européenne de soutien de la protection civile, par l'intermédiaire duquel la Belgique peut avoir recours à du matériel et à des secouristes supplémentaires", note le cabinet Verlinden. "Les heures et les jours à venir risquent également d'être marqués par de fortes intempéries", observe le cabinet, qui indique que la priorité est de mettre les habitants en sécurité. Pompiers, protection civile et Défense sont actifs. La ministre "suit de près la situation et est en contact étroit avec les services de secours", assure-t-elle.

10h30 - La situation toujours critique dans la province de Liège

Aucune commune de la province de Liège n'est épargnée. Au centre-ville de Liège, le niveau de la Meuse est très menaçant, comme on peut le voir sur les images ci-dessous.

Intempéries en Belgique: au moins 11 décès en Belgique, toutes les communes du Limbourg le long de la Meuse évacuées, vigilance pour la nuit
©Gheraille Jean-Marc


Des inondations sont également à déplorer au sein de l'hôpital de Huy.

Intempéries en Belgique: au moins 11 décès en Belgique, toutes les communes du Limbourg le long de la Meuse évacuées, vigilance pour la nuit
©Gheraille Jean-Marc


10h20 - Les communes de Dinant et d'Yvoir également touchées par les inondations

Plusieurs axes routiers de Dinant sont inondés ce jeudi matin, comme la route de Philippeville, les Fonds de Leffe, l'axe qui relie Dinant à Yvoir ou encore celui qui relie Falmagne à Beauraing. "Sur la route de Philippeville, ce sont des torrents d'eau de ruissellement. C'est la catastrophe", indique le premier échevin Robert Closset. De nouvelles coulées d'eau boueuse ont aussi été constatées au Pont d'Amour et rue St-Jacques, pour la quatrième fois en un mois à cet endroit.

A Yvoir, la maison communale commence à être touchée au même titre que le village de Godinne. "On était épargné jusqu'à ce jeudi matin. Mais le Bocq commence à envahir la maison communale", précise le bourgmestre Patrick Evrard.

10h05 - Une grande partie de la Wallonie en alerte de crue

En raison des intempéries, de plus en plus de cours d'eau sont en phase de crue en Wallonie. Désormais, toute la province de Liège et une grande partie de celles de Luxembourg, de Namur et du Brabant Wallon sont en alerte de crue (phase rouge), indique mardi la direction générale opérationnelle des Voies Hydrauliques wallonnes sur son site web. Seule le Hainaut est relativement épargné. Dans la province de Liège, tous les cours d'eau sont en alerte de crue à l'exception de la Meuse moyenne, à l'ouest, qui reste en phase de pré-crue (jaune).

Dans le Luxembourg, les bassins de l'Ourthe, de la Lesse et de la Lhomme sont en phase rouge au nord. La Chiers et ses affluents, à l'extrême sud de la province, sont également en alerte. La Vierre et la Haute Semois sont, elles, en pré-alerte de crue.

Concernant la province de Namur, tous les cours d'eau, à l'exception de la Haute Meuse, de la Mehaigne et de la Basse Sambre et de ses affluents, qui sont en code jaune, sont en phase d'alerte de crue.

Dans le Brabant Wallon, la Senne et ses affluents ainsi que le canal Charleroi-Bruxelles sont en phase normale (verte). Le reste de la province est en rouge.

Enfin, le Hainaut est relativement peu touché par les intempéries. Seuls l'Eau d'Heure, l'Eau Noire et l'Eau Blanche et leurs affluents, à la frontière avec la province de Namur, sont en alerte de crue. Les affluents de la Haute Sambre sont, eux, en phase de pré-alerte. Le reste du territoire provincial est en code vert.

10h00: Le Luxembourg annonce un plan d'urgence

Le gouvernement luxembourgeois a déclaré jeudi un plan d'urgence en raison des intenses précipitations qui touchent également la Belgique, l'Allemagne et les Pays-Bas. Tous les services d'urgence disponibles dans le pays ont été mobilisés. Toutes les personnes qui demandent de l'aide ne peuvent pas en obtenir.

La rivière Alzette, qui traverse la capitale, a débordé de son lit, rapportent les médias locaux. Les autorités craignent que le niveau des eaux de la Moselle continue à monter jusqu'au week-end.

9h56: Vidéo de la Vesdre qui sort de son lit

Une nouvelle fois, les images font froid dans le dos. Sur Twitter, une vidéo tourne à propos d'un habitant qui voit la Vesdre de Pepinster sortir de son lit ce jeudi matin à 6h30.


9h52: A Stavelot, plusieurs maisons sont inondées


9h47: Pierre-Yves Jeholet apporte son soutien aux victimes et aux forces de l'ordre

Sur Twitter, Pierre-Yves Jeholet a communiqué son soutien après les événements tragiques de ces derniers jours. Des événements qui continuent d'affluer partout sur le territoire. "Nuit difficile pour beaucoup de nos concitoyens. Ce matin, mes pensées vont vers les personnes sinistrées par les intempéries qui ont touché notre pays. Merci aux services communaux, aux secours ainsi qu’à ceux qui font preuve de solidarité pour venir en aide aux autres. Courage" .


9h41: le Delhaize de Pepinster englouti par l'eau

Plus bas dans ce live, nous vous annoncions que des maisons avaient été emportées par les inondations. Sur une photo que nous avons reçue d'un habitant de Rochefort, le Delhaize de la ville est complètement sous eau. Les commerces sont donc également fortement touchés par le chaos ambiant.

Intempéries en Belgique: au moins 11 décès en Belgique, toutes les communes du Limbourg le long de la Meuse évacuées, vigilance pour la nuit
©D.R.


9H39: l'hôpital Mont-Godinne inaccessible

La RTBF annonce que la N947 est impraticable et complètement bloquée à Lustin. Cela implique que l’hôpital de Mont-Godinne n’est plus accessible.

9h17: Le centre de Verviers complètement inondé

Les images sont très impressionnantes. En plein centre de Verviers, dans la Rue de Limbourg, l'eau emporte absolument tout sur son passage. A 6h15, la ville de Verviers a formulé un communiqué pour informer la population.

"Les équipes d'intervention ont travaillé d'arrache-pied toute la nuit. Les autorités restent vigilantes et nous vous tiendrons informés régulièrement. Pour votre sécurité et celle des autres :

1) RESTEZ CHEZ VOUS ABSOLUMENT en ce début de journée - NE SORTEZ PAS

2) Tous les ponts sont fermés en raison des pluies diluviennes

3) Plusieurs voiries sont impraticables"


9h11: confirmation d'une deuxième victime à Aywaille

Le corps sans vie d'une personne a été retrouvé mercredi à Aywaille, a indiqué jeudi le bourgmestre Thierry Carpentier. Le quinquagénaire s'est noyé dans sa cave du côté de la rue Bignoul. L'homme aurait tenté de trouver seul une solution concernant son problème d'inondation.

À l'image d'autres communes de la province de Liège, la situation sur la commune d'Aywaille reste problématique : « Nous faisons face à un problème pour ce qui est de l'évacuation des citoyens, pris en otages avec la montée des eaux. Un bateau devrait néanmoins permettre les évacuations », souligne le bourgmestre aqualien.

9H05: Des plongeurs des pompiers d'Anvers en renfort en province de Liège

Dans la nuit de mercredi à jeudi, un équipage de huit pompiers d'Anvers est parti porter assistance à la province de Liège, gravement touchée par les inondations. Parmi eux, cinq plongeurs avec des bateaux et des équipements de sauvetage, qui aideront l'armée à évacuer des personnes de leurs maisons ou à localiser des personnes disparues si nécessaire.

Selon les pompiers d'Anvers, cette assistance n'a aucune incidence sur leurs propres opérations, car les employés en question n'étaient pas censés travailler mais se sont portés volontaires. "Nous restons vigilants dans notre propre région, mais au vu de la situation actuelle, c'est en Campine qu'il va continuer à pleuvoir beaucoup dans notre province", ont-ils déclaré.

8h55: Pepinster serait également fortement touché

Une dizaine de maisons situées le long de la Vesdre à Pepinster (province de Liège) se sont effondrées ce jeudi matin, a indiqué le bourgmestre Philippe Godin, confirmant une information de la RTBF.

"Le courant et le flux sont tellement puissants qu'une dizaine de maisons ont été déstabilisées à leur base et viennent de céder. Elles se sont effondrées", a-t-il précisé. La protection civile et les services de secours s'organisent et procèdent au secours des personnes à l'aide de bateaux notamment.

8h30 - Le gouverneur de la province de Luxembourg appelle également à éviter tout déplacement

Comme à Liège, les habitants du Luxembourg sont invités à éviter les déplacements. La région de l'Ourthe et de la Famenne sont très durement touchées. "Des évacuations sont encore en cours ce jeudi matin", indique le gouverneur Xavier Derenne. "Nous demandons avec insistance à la population de ne pas se déplacer. Restez chez vous", ajoute-t-il.

Le niveau d'eau continue à augmenter rapidement sur la Chiers, en alerte crue. La plus grande prudence doit donc être de mise pour tous les habitants des communes du sud de la province. Les risques concernent particulièrement Aubange, Messancy, Rouvroy et Virton, selon la Direction générale opérationnelle de la Mobilité et des Voies hydrauliques.

"Tous les services de secours et d'intervention sont sur le terrain", assure le gouverneur de la province de Luxembourg. "Ils font le maximum pour venir en aide aux sinistrés, mais sont contraints de travailler en fonction de priorités. Comme mercredi, n'utilisez le 112 que pour les urgences vitales. Le 1722 est toujours accessible", conclut-il.

8h19 - Les pompiers de Wallonie picarde en renfort de leurs collègues de Liège

Deux équipes des services de secours de Wallonie picarde sont arrivées jeudi matin en renfort dans la région liégeoise. Une relève est d'ores et déjà prête à prendre le relais. Vu la situation d'urgence en province de Liège, les responsables de la zone de secours de Wallonie picarde ont proposé mercredi d'envoyer des renforts.

"Nous avons proposé notre aide et ce jeudi matin, deux autopompes de six hommes sont arrivées sur place. Nous allons organiser une relève, au minimum pour les 48h à venir. Nous souhaitons beaucoup de courage aux sinistrés"; a indiqué le major Olivier Lowagie, commandant de la zone de secours de Wapi.

7h07 - Infrabel met le réseau ferroviaire à l'arrêt dans le sud du pays, annonce Gilkinet

Infrabel a décidé jeudi matin de mettre le réseau ferroviaire à l'arrêt dans le sud du pays en raison des intempéries, a annoncé le ministre de la Mobilité, Georges Gilkinet. "Vu les intempéries exceptionnelles et malgré tous les efforts de son personnel, Infrabel m'informe ce jeudi matin de sa décision de devoir mettre le réseau ferroviaire à l'arrêt au sud de la Belgique. Il est en effet impossible d'assurer la circulation en toute sécurité des trains pour les voyageurs ou d'avoir accès aux zones les plus stratégiques pour leurs équipes", a déclaré le ministre dans une communication adressée à l'Agence Belga.

--> Découvrez ici les lignes impactées par cette mise à l'arrêt.

6h48 - La population appelée à éviter tout déplacement inutile en province de Liège

Au vu de la situation d'urgence due aux précipitations intenses qui s'abattent sur le sud du pays, la gouverneure faisant fonction de la province de Liège, Catherine Delcourt, demande à la population d'éviter tout déplacement inutile et de privilégier le télétravail ce jeudi. Les conditions restent très difficiles. De nombreuses routes sont fermées ou impraticables. "Il convient de donner la priorité absolue aux déplacements des services de secours et d'intervention, qui effectuent encore des opérations de sauvetage", indique-t-elle.


Un SMS d'alerte a d'ailleurs été envoyé aux résidents de la province, leur conseillant d'éviter les déplacements.


6h35 - De multiples voiries inondées au sud du pays

La police fédérale informe que plusieurs voiries sont inondées jeudi matin, principalement sur les grands axes au sud du pays. La chaussée est inondée sur la N4, reliant Bruxelles au Luxembourg, à hauteur de Bande, dans les deux directions. La situation est dangereuse, précise la police.

Les usagers de la nationale en direction du Luxembourg sont invités à faire demi-tour à hauteur de Charneux. Un itinéraire est conseillé vers Luxembourg via la E411 au départ de Courrière.

L'itinéraire conseillé vers Bruxelles passe par la E25 vers la E411 au départ de Bastogne ou via la N826 vers Libramont, puis la E411 à hauteur de la Barrière Hinck.

La prudence est vivement recommandée.

Au sud de la province, à Aubange la chaussée est aussi inondée sur l'A28 (N81). Tant l'accès que la sortie sont obstrués.

En province de Namur, la chaussée est inondée sur l'A15 (E42) à hauteur d'Andenne en direction de Mons. L'accès est fermé et la situation est aussi jugée dangereuse.

A Andenne encore, des coulées de boue sont aussi constatées sur la N921 dans les deux sens, ce qui rend le passage difficile. La situation est aussi qualifiée de dangereuse.

En province de Liège, le Tunnel Kinkempois est fermé dans les deux sens en raison d'inondations dans la cité Ardente.

4h48 - Les inondations ont fait une victime à Eupen

Les inondations ont fait une victime à Eupen. Un jeune homme de 22 ans a été emporté par les eaux, rapporte le Grenz-Echo. Une imprudence serait à l'origine du drame. Selon les informations obtenues par le Grenz-Echo auprès des autorités, le jeune homme aurait sauté à l'eau, muni d'une bouée du côté de Nispert. Porté disparu depuis lors, son corps a finalement été retrouvé, plus tard par les services de secours, dans un ruisseau à proximité du Rotenberg. La victime n'a pas pu être réanimée, conclut le quotidien germanophone.

4h33 - Le Grand-Duché du Luxembourg déclenche également un plan d'intervention d'urgence

Un plan d'intervention "Intempéries" a été déclenché au Grand-Duché du Luxembourg en réponse aux fortes précipitations qui s'abattent sur le territoire, tout comme en Belgique, signale dans la nuit de mercredi à jeudi le ministère luxembourgeois de l'Intérieur. Les niveaux des cours d'eau au Luxembourg sont montés rapidement et s'avéraient à 02H00 jeudi très élevés, fait part une communication conjointe du ministère, du haut-commissariat à la protection nationale et du service de la communication de crise du pays. Des évacuations ont été entreprises car de nombreuses maisons sont inondées et ne sont plus habitables en divers endroits au Grand-Duché. La circulation routière est en outre perturbée dans de nombreuses zones

Une cellule de crise gouvernementale a été activée à minuit dans la nuit de mercredi à jeudi à la demande du Premier ministre Xavier Bettel "afin de coordonner les opérations avec les différents intervenants prévus dans le plan d'intervention d'urgence", fait part le communiqué.

Des opérations de secours sont en cours avec des équipes "déployées au maximum de leur capacité et qui ont dû intervenir à de nombreuses reprises en lien avec les intempéries et ce à travers l'ensemble du pays".

"Vu l'ampleur des cas", les équipes de secours se concentrent "sur la mise en sécurité de personnes en danger, ainsi que sur la protection des infrastructures critiques et stratégiques".

3h19 - Des militaires sont toujours en action dans plusieurs communes

Comme nous vous l'annoncions ce mercredi soir, un soutien de la Défense a été déployé dans plusieurs communes, dont Chaudfontaine et Spa. "Les demandes d'aide ainsi que le déploiement de matériel seront traités au niveau provincial en coordination avec les services d'urgence sur place. La Défense peut intervenir avec, entre autres, le déploiement de zodiacs, des pompes à eau, des capacités de transport et d'hébergement et via d'autres moyens. Le personnel avec ses ressources se tient prêt à intervenir endéans les deux heures", précise Cédric Maes, le porte-parole de la ministre Dedonder.

Les militaires menaient des opérations d'appui dans les provinces de Liège, de Namur, de Luxembourg et de Limbourg. Des camions étaient également déployés pour procéder à des évacuations de population. Des sacs de sable et des lits de camp étaient préparés, ainsi que des capacités de logement.

2h32 - La hausse des niveaux d'eau se poursuit pour la Vesdre, l'Amblève, l'Ourthe, la Lesse

Les seuils d'alerte de crue ont été atteints pour de nombreux cours d'eau en Wallonie mercredi soir. Lors du dernier bilan publié par le service public vers 01h00 jeudi, les risques de crue et débordements concernaient toujours principalement les rivières de l'Eau d'Heure, l'Eau blanche et l'Eau noire, la Basse et la Haute Lesse, la Lhomme, l'Ourthe, l'Amblève, la Vesdre et la basse Meuse. Les seuils sont désormais aussi atteints pour la rivière Chiers et ses affluents, au sud de la province du Luxembourg, selon la mise à jour de l'état des eaux dans la région. Une montée rapide des niveaux d'eau est constatée dans ce bassin par la direction générale opérationnelle de la Mobilité et des Voies hydrauliques qui prévoit une hausse des niveaux au cours de la nuit et en matinée, pour atteindre un pic de crue vers midi jeudi.

La direction générale indique que la situation va s'aggraver en cours de nuit pour la Vesdre et ses affluents. Le service signale en outre que les instruments de mesure ont été affectés par les intempéries et ne permettent plus d'y réaliser des prévisions de débit. Le barrage d'Eupen n'est plus en mesure d'écrêter et est arrivé à sa capacité maximale, annonce encore la DG.

Sur l'Amblève , les niveaux d'eau resteront orientés à la hausse dans la nuit et la matinée.

Sur l'Ourthe moyenne , la hausse devrait ralentir dans la matinée de jeudi mais le pic n'est cependant pas attendu avant la fin de journée. Sur l'Ourthe supérieure , la hausse devrait se poursuivre progressivement au cours des prochaines heures, mais les débordements attendus pourraient y être limités.

La tendance reste aussi à la hausse pour le bassin de la Lesse pour les prochaines heures, et la vigilance reste de mise, recommandent les autorités.

Vigilance aussi pour la Lhomme qui a atteint un niveau maximum jamais enregistré. Si la direction générale évoque une stabilisation, il ne devrait pas y avoir de décrue franche au minimum avant ce jeudi en cours de journée.

Dans la botte du Hainaut, les débits restent élevés pour l'Eau d'Heure bien que des fluctuations soient observées. La tendance générale devrait toutefois s'orienter vers une stabilisation note la direction.

La tendance est même à la baisse pour les bassins de l'Eau Blanche, l'Eau Noire et de Viroin.

1h36 - La protection civile assure plusieurs interventions et reste sur le qui-vive

Plusieurs interventions sont en cours dans la nuit de mercredi à jeudi par la Protection civile en provinces de Liège, de Limbourg et d'Anvers. Membres du personnel et volontaires viennent en appui aux zones de secours pour faire face aux fortes précipitations et à la montée des eaux. Les deux unités de la Protection civile, de Crisnée en province de Liège et Brasschaat en province d'Anvers, ont mobilisé leur personnel opérationnel et rappelé des volontaires en renfort, informe un communiqué de presse du service. Un porte-parole a par la suite précisé à Belga que quasiment toute l'unité de Crisnée en particulier est mobilisée dans la nuit de mercredi à jeudi, et reçoit l'appui de 18 membres de Brasschaat.

Une équipe de secours en bateau (du "Flood Rescue Using Boats"- FRUB) pour le sauvetage de personnes en zones inondées est déployée à Theux en province de Liège, avec des agents venant de Crisnée et Brasschaat. Les plongeurs de Brasschaat sont aussi présents à Theux, précise le communiqué.

Les équipes sont en intervention pour colmater une digue à Chaudfontaine en province de Liège, remplir des sacs de sable à Hasselt en province de Limbourg. En outre, des pompes à boue sont activées à Mol en province d'Anvers.

"La Protection civile reste sur le qui-vive et prête à intervenir avec d'autres moyens si nécessaire", assure celle-ci.

Face aux inondations constatées en divers endroits, la phase provinciale de planification d'urgence a été déclenchée mercredi dans les provinces de Liège, Namur et du Luxembourg. "La Protection civile participe aux réunions des cellules de crise provinciales afin d'organiser aux mieux les interventions des services de secours", ajoute le communiqué.

00h01 - L'armée arrive à Trooz

L'armée vient d'arriver à Trooz afin d'évacuer les personnes victimes des inondations. Des embarcations vont parcourir les rues inondées de La Brouck jusqu'à Nessonvaux. Il est demandé à la population qui le nécessite d'être attentive et de se manifester dès leur passage.

00h - Evacuation du village de Mouland dans les Fourons (Limbourg) par mesure de précautions

La Cellule de crise de la commune à facilités des Fourons a décidé de procéder à l'évacuation du village de Mouland (Moelingen) par mesure de précautions face aux fortes précipitations. Les services d'urgence recommandent vivement l'évacuation pour des raisons de sécurité. Les évacuations sont opérées par bateau tant le niveau d'eau est élevé dans les rues de la localité.

Les pompiers procèdent en ce moment maisons par maisons dans plusieurs rues dans cette localité de la province du Limbourg. Les personnes qui n'ont pas de proches chez qui passer la nuit sont accueillies dans un local d'une école provinciale. Une alerte a aussi été envoyée via le service BE-Alert par la commune pour informer les habitants.

Selon le bourgmestre de la ville, Joris Gaens (Voerbelangen), les inondations sont les plus importantes jamais constatées dans les Fourons, et surpassent celles de juin 2018.

"Malgré toutes les mesures préventives et les efforts conséquents des pompiers, nous n'avons pas pu faire face à ces conditions météorologiques exceptionnelles aujourd'hui. Pour l'instant, il n'y a pas d'amélioration à l'horizon ce qui rend les choses difficiles", a-t-il commenté.

Des sacs de sable supplémentaires sont installés pour tenter de préserver un maximum de maisons de la montée des eaux. La police locale a aussi fermé mercredi soir la E25 en direction des Pays-Bas, alors qu'un rond-point était sous eaux.