Les images du jour d'après: quand l'eau laisse place à la désolation

Au lendemain des inondations records qui ont frappé la Belgique, l'heure est au constat et à la désolation. L'eau, pour peu qu'elle commence à se retirer, fait apparaître les nombreux dégâts qu'elle a causés sur son passage. Au vu de la situation, il faudra des semaines, voire des mois, pour effacer les stigmates de ces tristes jours. Ce matin, sur DH radio, le CEO d'Assuralia estimait d'ailleurs les dégâts à "plusieurs centaines de millions d'euros".

Notre photographe JC Guillaume s'est rendu à Verviers et à Theux, où il a assisté à de véritables scènes de guerre. Notre photographe Ennio Cameriere s'est lui rendu à Pepinster et Tilff, notamment.

EN IMAGES: l'eau laisse place à la désolation en Wallonie

A Verviers, les équipes de la RTBF ont également filmé les dégâts dans une habitation sinistrée.

A Liège, le pont de la Fétinne y a laissé quelques morceaux.

Les images du jour d'après: quand l'eau laisse place à la désolation
©belga

Les images du jour d'après: quand l'eau laisse place à la désolation
©belga

L'Ourthe a également laissé ses marques sur le pont de Belle-Île, à Liège.

Les images du jour d'après: quand l'eau laisse place à la désolation
©belga

A Ottignies, l'eau est toujours bel et bien présente, mais l'on peut déjà apercevoir les dégâts.


A Bouffioulx (Hainaut), les raclettes sont de sortie pour nettoyer la boue sur le sol.

Les images du jour d'après: quand l'eau laisse place à la désolation
©NGOM


Sur le même sujet