Remplacer le Te Deum par une cérémonie œcuménique pour respecter la neutralité de l'Etat ?

Le professeur Dumont s’inquiète du climat qui entoure le débat sur la neutralité de l’État.

placeholder
© BELGA
Le débat ou plutôt l’échange d’invectives sur la neutralité de l’État, cristallisé ces dernières semaines autour de l’affaire Haouach, a légitimement été éclipsé par les conséquences dramatiques des inondations qui ont touché le pays. Pour rappel, la nomination, par la secrétaire d’État écolo, Sarah Schlitz, d’une commissaire du gouvernement, portant le voile, au sein de l’Institut pour...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet