Les vitamines de grossesse, très coûteuses, ne sont pas indispensables selon Test Achats

Les conclusions d'une analyse menée par Test Achats démontrent qu'une femme enceinte en bonne santé n'est pas obligée de prendre des vitamines de grossesse.

Les vitamines de grossesse, très coûteuses, ne sont pas indispensables selon Test Achats
©Shutterstock
Belga

Pourtant, l'association belge des consommateurs affirme qu'un bon nombre de professionnels de la santé continuent d'encourager la consommation de ce produit, 3 à 6 fois plus cher que le seul supplément indispensable, l'acide folique. Selon la porte-parole de Test Achats Julie Frère, les vitamines de grossesse ne sont pas nécessaires "pour toute femme enceinte ayant une alimentation variée et équilibrée". "Ces femmes-là ont suffisamment de nutriments pour pourvoir aux besoins du bébé sans devoir recourir à un complexe mutlivitaminé", ajoute-t-elle.

Le seul supplément réellement indispensable reste donc l'acide folique parce que, combiné à une alimentation saine, il couvre les besoins essentiels des femmes enceintes. D'après les comparaisons menées par Test Achats, le coût total d'un acide folique pris durant quatre à neuf mois variera entre 13,44 euros et 32,70 euros. De l'autre côté, les mutlivitamines de grossesse prises durant dix à quinze mois coûteront entre 237 euros et 355,5 euros.

"Les professionnels de la santé ont un rôle important à jouer", souligne Julie Frère. "Ils doivent cesser de recommander ces produits coûteux par automatisme, sans vérifier s'ils sont réellement pertinents".

Enfin, Test Achats a également analysé les 32 suppléments en acide folique du marché belge. Parmi ceux-ci, 21 étaient correctement dosés. L'association rappelle qu'un surdosage en acide folique peut entraîner des complications neurologiques.

Sur le même sujet