Marc Van Ranst, toujours sous protection six semaines après l'épilogue de l’affaire Conings: "Je suis encore menacé, tous les jours"

Six semaines après la découverte du corps de Jürgen Conings, le virologue Marc Van Ranst est toujours sous protection.

Marc Van Ranst, toujours sous protection six semaines après l'épilogue de l’affaire Conings: "Je suis encore menacé, tous les jours"
©Reporters
Enfermé plus d’un mois dans une safe house, un lieu tenu ultrasecret, Marc Van Ranst a pu quitter la cachette que lui avaient imposé les services de sécurité, qu’une fois Jürgen Conings retrouvé. Le corps du militaire a finalement...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet