Le casse-tête du relogement à Pepinster : "Nous avons identifié approximativement 44 maisons qu’il va falloir détruire"

Le casse-tête du relogement à Pepinster : "Nous avons identifié approximativement 44 maisons qu’il va falloir détruire"
© Aurélien Goubau
Alexandre Jadin (St.)
À Pepinster, deux semaines après le drame, si l’aide est toujours urgente, elle s’est davantage structurée. Entre le hall de sport métamorphosé en supermarché et le nettoyage en continu des rues encore encombrées, "on ne constate pas d’essoufflement de la solidarité, chacun donne le maximum", souffle Sonia...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet