Coronavirus en Belgique: trois décès par jour en moyenne, hausse des hospitalisations

Les chiffres de ce mardi.

Coronavirus en Belgique: trois décès par jour en moyenne, hausse des hospitalisations
©BELGA

Entre le 27 et le 2 août, il y a eu en moyenne chaque jour 38,1 admissions à l'hôpital pour cause de coronavirus, soit une hausse de 34% par rapport à la période de référence précédente, ressort-il du rapport épidémiologique de l'Institut de santé publique Sciensano mis à jour mardi à la mi-journée. Au total, 368 personnes sont encore hospitalisées en raison du Covid-19 (+21%), dont 97 aux soins intensifs (stable).

Entre le 24 et le 30 juillet, 1.557 nouvelles contaminations au Sars-CoV-2 ont été dépistées en moyenne par jour, en hausse de 5% par rapport à la semaine précédente.

Sur la même période, 3,3 personnes sont décédées par jour en moyenne des suites du virus (+109%), portant le bilan à 25.247 morts depuis le début de la pandémie en Belgique.

Près de 55.400 tests en moyenne ont également été effectués quotidiennement, pour un taux de positivité de 3,2%. Celui-ci est plus élevé en Région bruxelloise (3,9%) et dans le Brabant wallon (3,5%). Les provinces où il est le plus bas sont Namur (2,3%), Luxembourg et la Flandre occidentale (2,6%). La tranche d'âge la plus touchée est celle des 0-9 ans avec un taux de positivité de 4,1% contre 1,5% des plus de 65 ans, la tranche d'âge la moins contaminée.

Le taux de reproduction du virus, basé sur le nombre d'hospitalisations, est quant à lui de 1,20. Lorsqu'il est supérieur à 1, cet indicateur signifie que l'épidémie tend à s'accélérer. L'incidence, qui renseigne le nombre de nouveaux cas pour 100.000 habitants, atteint 184,8 sur 14 jours.

Au total, 8.063.591 personnes ont reçu au moins une première dose de vaccin contre le coronavirus en Belgique, tandis que 6.940.071 personnes disposent d'une couverture vaccinale complète, selon les chiffres disponibles mardi midi sur l'application Coronalert. Sur son site, Sciensano précise qu'en raison d'un retard de transfert de données, certaines doses administrées entre le 30 juillet et le 1er août à Bruxelles et dans certains grands centres de vaccination en Flandre n'ont en effet pas été comptabilisées dans son rapport quotidien, arrêté au 1er août.

Sur le même sujet