Conflit en Afghanistan : une centaine de Belges se sont signalés auprès de l'ambassade au Pakistan

Une centaine de personnes revendiquant leur nationalité belge se sont signalées auprès de l'ambassade de Belgique au Pakistan, également responsable pour l'Afghanistan, souhaitant revenir en Belgique, a indiqué lundi la ministre des Affaires étrangères, Sophie Wilmès, en confirmant l'envoi d'avions militaires belges pour une opération d'évacuation.

Conflit en Afghanistan : une centaine de Belges se sont signalés auprès de l'ambassade au Pakistan
©AFP

"Nous parlons d'une centaine de personnes au total", disposant souvent d'une double nationalité et de leurs ayant-droits, a-t-elle affirmé à plusieurs médias, dont la RTBF-radio et la VRT-radio ainsi que sur la chaîne d'information en continu LN24. Ce qui représente une cinquantaine de familles souhaitant un retour "rapide" en Belgique.

"Aujourd'hui, l'ambassade a eu contact avec une centaine de personnes. Au vu de l'évolution rapide de la situation, de plus en plus de personnes se font connaître au niveau de l'ambassade. Ce chiffre pourrait encore évoluer avec le temps", a ajouté la cheffe de la diplomatie belge et vice-Première ministre MR.

Mme Wilmès a souligné que la Belgique pourrait également accorder des visas humanitaires à certaines personnes qui ont travaillé pour la Défense belge - qui a été présente en Afghanistan de mars 2002 à juin dernier - ou pour les organisations européennes présentes sur place.

Le gouvernement fédéral souhaite dépêcher "le plus rapidement possible" des avions de transport pour assurer l'évacuation de ces personnes, a-t-elle poursuivi.

Le gouvernement a donné lundi son feu vert à l'envoi de trois avions militaires pour participer à une opération d'évacuation au départ de l'Afghanistan, a indiqué le cabinet du Premier ministre Alexander De Croo, alors que le chaos s'est installé sur l'aéroport de Kaboul.

Il s'agira de trois avions de transport - l'un des nouveaux Airbus A400M et deux C-130H Hercules en fin de carrière - a-t-on précisé de même source, en ajoutant que la décision avait été prise par le comité ministériel restreint ("kern", qui réunit les principaux ministres du gouvernement fédéral) sur proposition de M. De Croo (Open Vld).

Ces appareils font partie de l'offre, portant sur quatre avions au total du 15e wing de transport aérien de Melsbroek, proposée par la ministre de la Défense, Ludivine Dedonder (PS) qui a également indiqué en matinée que son département préparait un détachement NEO ("non-combatant evacuation operation").

Mme Wilmès a toutefois souligné que la situation devait, avant tout atterrissage d'un appareil belge, "être stabilisée" à l'aéroport international de Kaboul.

Le Pentagone a annoncé lundi la suspension de tous les vols civils et militaires à l'aéroport Hamid Karzaï de Kaboul en raison de l'irruption sur le tarmac d'une foule d'Afghans tentant désespérément de quitter le pays après le retour des talibans au pouvoir.

Sur le même sujet