"C'est le cocktail qui peut faire démarrer une nouvelle vague": Geert Molenberghs alerte sur la situation épidémiologique à Bruxelles

Invité sur le plateau de "C'est pas tous les jours dimanche", le biostatisticien Geert Molenberghs met en garde quant au risque d'une nouvelle vague dans la capitale.

E.L

La présence du variant Delta - réputé plus contagieux que les autres formes de virus - ainsi que la rentrée scolaire imminente et la reprise d'un certain nombre d'activités en présentiel peuvent-elles faire craindre une flambée des contaminations de Covid-19 sur notre territoire dans les prochaines semaines?

Pour Geert Molenberghs, invité ce dimanche midi chez nos confères de RTL, certains signes peuvent bel et bien présager une nouvelle vague, surtout à Bruxelles.

L'expert flamand pointe d'abord le nombre important de patients en soins intensifs dans la capitale. En effet, plusieurs hôpitaux bruxellois voient leurs unités de soins intensifs saturées à l'heure actuelle, ce qui a conduit le SPF Santé Publique à autoriser à nouveau les transferts de patients bruxellois vers la Flandre et la Wallonie, et ce, à partir de ce lundi.

Ensuite, le biostatisticien se base sur l'analyse des eaux usées, qui, selon lui, révèle une forte croissance de concentration en virus, surtout dans le nord de Bruxelles.


Enfin, le retour de vacances pourrait également jouer un rôle. "On sait qu'à Bruxelles, il y a beaucoup de gens qui arrivent de l'étranger, que ce soient des Belges de retour de vacances ou des visiteurs. Il y en a deux fois plus qu'en Wallonie ou en Flandre", détaille Geert Molenberghs.

L'addition de tous ces paramètres inquiète l'expert: "C'est le cocktail qui peut faire démarrer une nouvelle vague".


Sur le même sujet