Le virologue Marc Van Ranst à nouveau attaqué en justice par un antivax néerlandais: "C'est un abus de procédure"

Le Néerlandais Willem Engel a assigné pour la deuxième fois le virologue Marc Van Ranst pour diffamation.

Le virologue Marc Van Ranst à nouveau attaqué en justice par un antivax néerlandais: "C'est un abus de procédure"
© BELGA
La Rédaction avec Belga

Willem Engel, un Néerlandais connu pour remettre en cause l'importance du coronavirus, assigne à nouveau le virologue Marc Van Ranst en justice pour diffamation. L'affaire devrait être introduite le 13 septembre, quelques jours après un premier jugement attendu dans un dossier opposant les mêmes protagonistes. Willem Engel avait reproché à Marc Van Ranst de l'avoir qualifié d'escroc, de coronasceptique et d'extrémiste. Comme les propos avaient été tenus dans la presse et sur Twitter, le parquet de Malines a plaidé l'irrecevabilité des poursuites. En Belgique, c'est la cour d'assises qui est compétente pour les délits de presse, avait rappelé le parquet. Un jugement dans cette première affaire est attendu le 9 septembre.

Marc Van Ranst a fait savoir sur Twitter mardi qu'il était confronté à une nouvelle assignation. Le virologue ne donne pas beaucoup de chances de réussite à ses adversaires et estime que Willem Engel et son avocat, Michael Verstraeten, abuse de procédures judiciaires inutiles.

M. Van Ranst qualifie la démarche d'Engel et de son avocat, lui-même fondateur de Viruswaanzin.be, d'"intimidation juridique et d'abus de pouvoir". "Engel monte une pièce de théâtre et nous jouons tous le jeu", dit-il. "J'espère vraiment que l'homme sera maintenant condamné à une amende par le tribunal pour cet abus".

Sur le même sujet